Tea Brewer, la théière de l’aventure testée par la rédac

119
Tea Brewer Cup Pochette pour le thé Just Good Food Magazine Belge
EXCLUSIF : Ce produit, tu ne l’as pas encore vu ailleurs !

Je suis amoureuse d’Indochine, et ce détail à de l’importance. Voilà comment j’ai imaginé d’écrire mon article. L’histoire ne dit pas si Nicola Sirkis a aimé son thé, mais l’histoire dit que c’est grâce à ça que j’ai découvert un produit unique et encore inconnu chez nous. Voici l’histoire du Grower’s Cup, la pochette théière pour faire son thé partout tout le temps.

NBPHOTO-D18082016-0001

Boire du thé c’est compliqué

Enfin, non, c’est très simple d’ailleurs, mais boire du thé dans des situations difficiles, c’est compliqué. Les vrais amateurs vous diront « J’ai toujours mon thé et ma théière sur moi », pret.e à dégainer un Yunnan ou un Darjeeling récolte de printemps. Mais pas la plupart des gens qui veulent un peu plus qu’un thé en sachet, mais ne sont pas dans un endroit propice pour ça. Par contre, de l’eau chaude, même au sommet du mont Everest, c’est possible. Je pense que c’est le produit parfait à ranger dans le rayon « Trek en montagne » de ton magasin de sport. « Mais de quoi est-ce qu’elle parle, bon sang ».

Tea Brewer Cup Pochette pour le thé Just Good Food Magazine Belge

Le Brewer’s Cup, invention géniale

Le Brewer’s Cup, de nos amis Dannois Grower’s Cup est une invention géniale. Elle a même raflé un prix en design. Décliné en version café (7 sortes, toutes bio et équitables) ou en thé (12 thés d’origine bio ou aromatisés bio), avec cette pochette il ne faut que de l’eau chaude pour se préparer un thé en montagne, dans une navette spatiale ou même sous la mer (mais on a pas testé). Tu l’auras compris, Indiana Jones et Bear Grills sont les premiers importateurs de thé et de café Danois, c’est une réalité (on n’a pas vérifié non plus)

via GIPHY – « Avec un thé, ce serait parfait »

Mais comment t’as découvert ça…

..toi qui ne sais rien faire ». Et bien, je regardais le Making-Of de la tournée Européenne d’Indochine sur le site musical Tidal, car le groupe est partageur et diffuse pas mal d’info pour les amoureu.x.ses. C’était fun, car se préparer un thé dans un bus qui roule, ce n’est pas évident. Et comme je rédige aussi des articles ici, et bien il ne ma fallu que quelques secondes pour faire la connexion entre notre mag, toi lecteur.trice et ce thé.

Comment ça marche

Facile, une petite pochette perforée contient le thé ou le café à l’intérieur du sachet ZIP, tu verses l’eau chaude jusqu’à la ligne et on obtient une infusion. En cassant le petit bouchon sur le côté, on peut verser le liquide facilement, pour faire deux tasses. La plupart des thés se réinfusent, et tu peux même utiliser ton propre thé après rinçage de la pochette. Le plastique est composé des mêmes plastiques que pour les Tetra Bricks, soit de qualité alimentaire. Il faut juste faire attention à ne pas se brûler, mais c’est facile comme tout.

Tea Brewer Cup Pochette pour le thé Just Good Food Magazine Belge

On a testé

Bien entendu, nous nous sommes dévouées corps et estomac pour tester ce produit, et aussi parce qu’on aime l’aventure et qu’on a Carine Amery, LA sommelière wallonne du thé dans nos amies, autant te dire que le test a été pointu. Surtout qu’a la demande d’un échantillon, la marque nous a envoyé une caisse de 60 paquets différents (4 goûts) ! Ils ne font pas les choses à moitié chez Grower’s Cup ! Si tu veux en acheter, va faire un tour du coté d’Amazon, car ce n’est pas (encore) distribué en Belgique.

via GIPHY

Le test

Le packaging 3/5

Tea Brewer Cup Pochette pour le thé Just Good Food Magazine BelgeLe packaging ressemble à une pochette de café ou de thé avec un zip sur le haut pour le fermer, et un petit robinet sur le côté pour verser. Si on écarte le bas, il peut se poser de manière stable. Il est assez solide pour être manipulé. Par contre il y’a un risque de verser l’eau chaude à côté et de se brûler, comme écrit sur le paquet, il faut faire attention. Une fois rempli, rien ne fuit, même en le retournant. L’étiquette donne envie et contient des infos en anglais et en danois. Le produit dispose d’un certificat BIO enregistré et d’indications claires. Par contre, les températures du thé ne sont pas adaptées, nos échantillons ne proposaient que l’eau à 100°C alors que chaque thé a sa température idéale.

Le thé 2/5

Tea Brewer Cup Pochette pour le thé Just Good Food Magazine BelgeL’argument phare de la marque est de proposer un thé de qualité, en feuilles, facile à préparer. C’est évident, on est largement au-dessus du thé en sachets, mais au final, pour l’amateur qui aime le boire sans sucre, et pour le test avec la sommelière, on a trouvé que le thé était plutôt moyen. On n’est pas sur des thés sélectionnés avec soin, ce sont des thés commerciaux supérieurs, qui plairont à l’amateur, mais pas au connaisseur. En améliorant ce point, ce serait parfait. Les températures ne sont pas adaptées, ce qui altère le gout du thé.

L’utilisation 4/5

Tea Brewer Cup Pochette pour le thé Just Good Food Magazine BelgeC’est vachement pratique, ça marche très bien, et c’est facile, tout est déjà pesé, adapté, il n’y a qu’a remplir l’eau et attendre, un clic et c’est servi. Nous, on adore le principe.

 

 

Le prix 4/5

Tea Brewer Cup Pochette pour le thé Just Good Food Magazine BelgeVendu à l’unité 2,5 € environ, pour faire 2 ou 4 tasses (seconde infusion), c’est plutôt correct, on pense que le placement est bon. Vendu en magasin de sport et dans les lieux de voyage, ça devrait faire un carton. Pour le détaillant, les boites de 15 en forme de présentoir sont disponibles.

Pour conclure

« Oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce » te disais Jean-Claude. Mais oui Jean-Claude Duss. Et bien on foncé, on aimé le concept, on a ri autour du thé et on passé un bon moment en le testant. On pense que la marque doit franchement améliorer la qualité du thé et les températures d’infusion, mais l’idée est magnifique, surtout en sortant de ta tente au lever du soleil en montagne, l’eau qui bout sur le feu de camp et l’odeur du café ou du thé chaud. Le paradis.

APERÇU DE REVUE
Le packaging
Le thé
L'utilisation
Le prix
PARTAGER
Article précédentFarmBot : le robot jardinier Open Source qui cartonne !
Prochain articleDimanche Toqué à Mons : les gastronomes sur l’herbe
Bérénice MARTIN
Au début, il y'avait l'informatique, et puis il y'a eu la photo. En associant les deux et Nathalie, elle a shooté et croqué de nombreux produits, et ça continue encore. Son super pouvoir : inventer pour rendre les photos encore plus folles et installer un Wordpress après une douche qui à donné l'idée du magazine. La technique c'est elle, et quand ça plante, c'est elle aussi.