L’assiette gourm’hand, concours d’excellence

81

Y‘a des initiative tu te dis « waouh ça c’est vachement bien » et bien je te présente l’assiette gourm’hand, un concours d’excellence pour les personnes porteuses d’un handicap dans les métiers de la bouche. Fin novembre 2015, le jeune Rachid Saihi a hissé les couleurs du Maroc au sommet en raflant le premier prix de la 13ième édition ! Un concours international, avec une semaine de coaching, qui lui a permis de travailler à l’Élysée et d’être reçu par François Hollande le 12 juillet.

Le concours de tous les défis

Vivre avec un handicap, très peu d’entre nous savent ce que ça signifie. Toutes les difficultés du quotidien. Pas tellement les difficultés personnelles, mais surtout le fait que la société dans laquelle nous évoluons ne laisse pas beaucoup de place à la différence. Pourtant, de nombreuses personnes handicapées sont heureuses de pouvoir gagner un salaire et exercer un métier ou vivre d’une passion. C’est très valorisant et ça ne coûte rien d’autre qu’un peu d’aménagement aux entreprises. Mais les employeurs sont frileux ou pire, discriminants, et peu de gens ouvrent leurs portes à la différence. Avec ce concours international, il est très facile de voir à quel niveau d’excellence sont arrivés ces jeunes et prouver au monde entier qu’ils sont tout à fait capables et appliquent la même passion que tout un chacun.

Photo Gourm'hand
Photo Gourm’hand

Une société plurielle

Dans la société, toute la diversité existe, mais dans les médias, on n’a qu’une seule version, celle qui tend à une société stéréotypée : blancheur, minceur, validité, hétéronormativité. Pourtant, tout autour de nous, nous croisons plein de gens qui ne sont pas représentés dans les médias. Vous ne verrez probablement pas cette actualité dans un autre média, même si la Belgique a participé. Pourquoi, parce que la diversité n’est pas là. Alors si on cumule ce que la société considère comme secondaire, autant dire qu’on a peu de chance d’avoir une place dans l’esprit de la population, par manque de visibilité.

via GIPHY

Pourtant, Rachid Saihi a remporté un grand concours, il a gagné, il a réussi. Il a pu composer avec son handicap pour vivre sa passion a fond. Peut-être va-t-il faire les choses d’une façon légèrement différente que toi et moi, mais il arrivera au même résultat et pourrait même t’apprendre des astuces si tu prends le temps de l’écouter. La télévision, les films, les médias nous conditionnent à ne voir qu’une société modèle, inculquant des stéréotypes dans nos esprits (ce n’est pas une théorie du complot). D’ailleurs, si je te dis « handicap » tu penses tout de suite à une personne en chaise roulante. Mais pas au Syndrome de Down, aux personnes malvoyantes ou aveugles, aux personnes sourdes, etc. Ont-elles besoin d’aide, oui parfois, mais elles ont surtout besoin d’une vie normale, avec des amis, un travail et pouvoir s’épanouir. Faisons-leur une place. Et le monde sera meilleur, j’te le promets.

via GIPHY