Une rencontre peut donner l’envie aux photographes que nous sommes et aux rédactrices que nous sommes devenues, de pousser la porte d’un restaurant. Je me souviens, en 2015, d’avoir assisté à la remise des Delta d’Or à Bruxelles (du Guide Delta) et avoir rencontré Olivier Bourguignon, avec sa sympathie communicative. Cette fois on a posé nos appareils du coté de Namur, au restaurant Le D’Arville.

Darville D'Arville Namur Olivier Bourguignon Delta D'Or 2015 Restaurant Gastronomique
Langoustine Royale, rôtie à la plancha, émulsion d’huîtres bretonnes, jeunes pourpriers, purée de racines, pomme Granny, dentelle au jus vert.

Expérience

Pour toute de suite te mettre dans l’ambiance de fou fou qu’Olivier a créée, l’accueil au restaurant est parfaitement réglé. Une fois n’est pas coutume, tu sais qu’on ne demande jamais rien, Olivier décide de nous inviter à découvrir « l’expérience » d’un midi dans son restaurant. Autant dire qu’on en a eu plein la vue tellement c’était beau et bon. Une magnifique expérience gastronomique et pour nous une des plus mémorables.

via GIPHY Les critiques gastronomiques, c’est pas nous, y’a assez de pros ennuyeux pour ça !

Non je ne te parlerai pas…

Je ne te parlerai pas de l’assortiment de pain maison qu’il propose, de la petite dégustation d’huile d’olive très riche en saveurs, des petites mises en bouche, du personnel très professionnel et attentif, de tous les petits détails parfaitement réglés jusque dans l’aménagement des toilettes sinon ce serait donner un avis, et ça on ne le fait pas. Mais on ne pouvait pas passer à côté de ça !

via GIPHY On ne sait que choisir !

File comme le vent Pile-poil !

Si tu aimes, la montagne, Namur et ses hauteurs nous ont donné l’impression de gravir un col avec notre fidèle Pile-poil (pas le cheval de Toy-Story, mais notre voiture, qui file comme le vent à la rencontre de la Juste Bonne Bouffe*) (*On a traduit Just Good Food au cas où tu as du mal avec l’anglais, qui sait). Puis une petite route fermière pour enfin arriver à la ferme du D’Arville. Toute la surprise du lieu, on te la laisse, car découvrir fait partie de l’aventure.

via GIPHY Ah non ! Pas Dany, A.N.D.Y !

Chez Olivier, en cuistax, le 19 juin

Tu as envie de vivre une expérience hors du commun, s’il reste de la place, l’équipée sauvage te propose une descente (pas de fatigue donc) en cuistax à la découverte des plantes sauvages, avec départ au Château de Namur, en passant par chez Olivier, avec 5 étapes dégustation, dont L’Agathopède (Carl Gillain). Toutes les infos de cette folle aventure ici. (85€ par personne tout compris, en duos, le 19 juin).

Darville D'Arville Namur Olivier Bourguignon Delta D'Or 2015 Restaurant Gastronomique

Darville D'Arville Namur Olivier Bourguignon Delta D'Or 2015 Restaurant Gastronomique

L’Interview

Olivier Bourguignon Darville Le D'Arville Namur Gastronomie, GastronomiqueJust Good Food : Qu’est-ce qui t’a donné l’envie de faire la cuisine ?
Olivier Bourguignon : Je pense que c’est mes parents. J’ai la chance que maman et mon père aimaient bien, ils sont épicuriens. J’ai été a l’internat, parce qu’ils travaillaient beaucoup, et le dimanche quand je revenais, c’était la fête. Il y avait une entrée, un plat, un dessert. À la période du gibier, on faisait du râble de lièvre. Ils aimaient bien les bons produits et les bonnes choses. Pour maman, comme son fils était là, c’était l’occasion de faire de bonnes choses.

Just Good Food : Et l’histoire du D’Arville, ça a commencé comment ?
Olivier Bourguignon : L’histoire du D’Arville c’est un peu plus compliqué, je travaillais dans une brasserie en bord de Meuse à Profondeville, avec 300 couverts par jour. J’y rencontré ma future épouse. Elle m’a incité à faire autre chose que la brasserie. Tout ça, c’est aussi grâce à elle. C’était le premier endroit que je visitais, et quand j’ai vu la ferme ; qui était une vraie ferme, avec chevaux, cochons et poules. J’ai dit « C’est ici, je le sens ». Le coup de foudre. Mon épouse m’a dit que j’étais fou, tellement il y’avait de travaux. J’ai arrêté de travailler pendant un an, et j’ai fait les travaux. C’est ma deuxième passion, construire et créer les ambiances, mettre la main à la pâte, ça me plait. Aussi bien l’architecture que les travaux en tant que tels. On fête nos 12 ans au mois de mai. On a eu un beau succès et ça fonctionne bien.

Olivier Bourguignon Darville Le D'Arville Namur Gastronomie, Gastronomique
Langoustine Royale, rôtie à la plancha, émulsion d’huîtres bretonnes, jeunes pourpriers, purée de racines, pomme Granny, dentelle au jus vert.

Just Good Food : Quelle fût ta plus belle découverte gastronomique ?
Olivier Bourguignon : J’ai envie de dire, je crois que mon épouse dirait la même chose. Le restaurant de l’Arnsbourg, à Baerenthal (NDLR : En Lorraine, Jean-Georges Klein ***). Si on parle de Belgique uniquement là, c’est le Sea Grill (NDLR : Bruxelles, Yves Mattagne **). C’est une assiette que j’aime bien, l’assiette, la qualité de l’endroit et le service, tout l’ensemble. Au Sea Grill, même si je n’y vais pas souvent, a chaque fois c’était une expérience intéressante. Mon deuxième coup de coeur du moment, c’est The Jane à Anvers (NDLR Sergio Hermann **), avec une équipe formidable. Ils excellent dans la créativité et la qualité du produit. Tout est pensé.

 

Just Good Food : Des nouveaux projets pour l’avenir ?
Olivier Bourguignon : On a lancé un potager, on a planté des noisetiers depuis deux ans, qui sont mycorizhés aux truffes, du sud de la France. Pour le moment ils sont tout petits, mais on a des variétés de truffes. On est en plein test et on voudrait faire un écosystème pour avoir des truffes. On a 5 chambres d’hôte qu’on a développée. Là je suis plus à fond dans le jardin. Je suis chez moi, avec mes filles, pour ne rien rater avec elles qui grandissent vite.

Just Good Food : Et s’il ne restait qu’un seul plat ?
Olivier Bourguignon : Le homard, sans hésitation. D’office quand on dit homard, on pense à fête ! J’adore le travailler. En Juin/Juillet on a un menu tout homard. On sait tout manger dans le homard, comme dans le cochon.

L’adresse

Le D’Arville (Site)
Rue D’Arville 94 5100 Wierde 

Ouvert de 12h à 14h30 et de 19h à 21h
Fermé dimanche soir, lundi et mardi (sauf férié)

À partir de 40 € (Lunch), hors boissons