Bagelstein, le bagel au gout amer

248

Baglestein est une chaîne de restauration rapide française qui crée des Bagels réalisés devant le client, et qui s’implante un peu partout en France, avec un succès grandissant et une qualité probablement irréprochable. Sauf que la communication ne faire rire personne : sexisme, racisme, homophobie. La liste est longue. Et aujourd’hui, je ne rit pas ! Je vomis.

com

Un acte symbolique

Si on en parle dans la presse aujourd’hui, c’est parce que 4 jeunes militants ont terminé avec des peines de prison fermes suite à une action voulant lutter contre la communication agressive et sexiste de l’enseigne.

Jennifer Cambla, qui a défendu le jeune homme condamné à trois mois de prison, dénonce auprès de BuzzFeed News des peines «absolument pas justifiées» pour des jeunes qui ont «tous des casiers vierges et n’ont jamais été placés en garde à vue».

«Ces jeunes sont allés devant le restaurant après que la manifestation a fini, et ont commencé à lire à haute voix des blagues sexistes et homophobes utilisées par la communication. Ils ont commencé à discuter avec la serveuse, qui se trouve être la fille du gérant du magasin. Ce dernier est sorti et s’est battu avec mon client et ses trois copains», explique l’avocate.

bagelstein10

Leur délit : avoir collé des autocollants féministes sur les tables du restaurant, un des quatre à eu une altercation avec le patron du Bagelstein de Rennes. La police est intervenue et à déféré les 4 en comparution immédiate devant le juge, qui a appliqué une peine sévère, les faits s’étant produits un jour de manifestation, dans le bordel de ce qui se passe en France contre la loi travail. Résultat jusqu’a 4 mois de prison ferme pour 4 jeunes étudiants qui ont un casier vierge, comme l’explique en détail BuzzFeed

BradshawOMG

L’entreprise ne comprend pas

Dans leur communiqué, ils disent être déçus que l’on ne comprenne pas l’humour de leur communication, qui est un humour oppressif, un humour qui parle de viol et d’homophobie, un humour douteux, comme cet exemple après l’affaire Baupin, une histoire d’agression sexuelle par SMS.

image

Ils disent ne pas vouloir nuire à qui que ce soit, surtout depuis qu’ils font l’objet d’un badbuzz sur le net.

Une polémique s’est emparée des réseaux sociaux, en réaction à une publicité incomprise de Bagelstein. Depuis sa fondation, notre enseigne a fait le choix d’une communication décalée, basée sur le détournement, l’humour et l’irrévérence et notre succès prouve qu’elle est appréciée de nos clients. (…) L’intensité des réactions montre que nous nous sommes trompés. Mea Culpa : nous présentons nos sincères excuses à celles et à ceux qui auraient pu s’en sentir à juste dire froissé. C’était une erreur, et nous apprenons aussi de nos erreurs.

Pas certaine que cette façon de s’excuser calmera le feu médiatique…

«On est sarcastiques. Peut-être que c’est maladroit – après plein de gens trouvent nos blagues géniales. Mais de là à donner des mandales à un mec… Là ils ont 20 ans, c’est un non-respect total du travail d’autrui. Ils ne connaissent pas du tout la marque, notre communication», a déclaré à BuzzFeed News le cofondateur.

bagelstein9

monkey

Badbuzz

Le Badbuzz, c’est un outil très dangereux et totalement incontrôlable pour une boite, car elle n’en est pas l’auteure, ce sont les gens qui se l’approprient. Dans ce cas-ci, mon avis est que Bagelstein est assez agressif sur des sujets dangereux, qui véhiculent des stéréotypes, du sexisme et de l’humour poubelle pour vendre des Bagels. On peut très bien avoir une communication originale, un style décalé, mais justement en le mettant à profit pour améliorer le monde, en tournant en dérision les injustices, les inégalités et non pas en les continuant. Si l’entreprise est dans la tourmente aujourd’hui, ce n’est pas tant pour l’incident de Rennes, c’est surtout que son humour ne fait plus rire personne aujourd’hui, et que s’indigner contre cette communication a envoyé 4 jeunes en prison. C’est cher payé pour avoir lutté contre une communication vraiment douteuse ne servant qu’a une chose : faire parler de leur boutique. À mon avis, Bagelstein, tu devrais réfléchir un peu à ta com de merde, surtout si tes Bagels sont bons, faire ton mea-culpa, t’excuser, et changer un peu ton fusil d’épaule si tu ne veux pas courir à la faillite. Ne me fais pas croire que tes clientes ne se sentent pas mal à l’aise face à tes publicités, surtout quand on rit avec le viol.