Moutarde Bister Belgique Anniversaire 90 ans Photographe Culinaire Magazine Food Belge

C‘est la petite moutarde belge avec le pot en forme de grenade, mais oui, tu la connais, elle n’est pas aussi forte que de la moutarde de Dijon, elle a un gout particulier tiré d’une recette secrète. L’Impériale a 90 ans cette année, l’occasion de lui filer un costume design.

Bister, c’est une moutarderie belge qui est née en 1926. Franz Bister arrête la chicorée pour racheter une moutarderie qui détient une recette secrète, celle qu’on connaît en petits pots. C’est aussi la moutarde classique que l’on trouve à peu près chez tout le monde. Et si les autres moutardes ne sont plus traditionnelles, Bister a su préserver sa recette intacte et son gout inchangé. Et je ne viens pas ici pour te faire de la pub !

Petits pots mignons

Dans mon magasin aujourd’hui, j’ai découvert les deux petits pots : Le crème et son bouchon couleur bois, et le noir avec son écriture dorée. Mme Bister (Fabienne Bister, la petite fille NDLR), si tu lis cet article, je pense qu’on pourrait en faire des belles photos avec ces petits pots tellement ils sont réussis ! J’ai déjà plein d’idée. Faudra que je m’y mette pour te montrer ça. Enfin, on peut se tutoyer parce que la moutarde Bister je la connais depuis que j’ai 6 ans et je la mange depuis que j’en ai 10, avec un morceau de pain ou avec une carbonnade. Ils sont vendus un peu moins de 6 € pièce (le pot classique est lui vendu moins d’un 1,50 €) mais on n’a pas tous les jours 90 ans.

Bister Moutarde Pots en grès 90 ans
Bister Moutarde Pots en grès 90 ans

La moutarde et le vin

La moutarde est une plante qui produit des graines, et avec ces graines et du vinaigre et quelques autres ingrédients, on peut faire du condiment « moutarde ». Et le vinaigre au 5e siècle se trouve naturellement là où il y’a du vin, en France par exemple. Ben oui ! Le vin aigre, le vin qui a tourné, enfin qui s’est tellement acidifié qu’il est devenu imbuvable. Mais un excellent conservateur et aussi une méthode de cuisson, la cuisson par l’acidité, qui permet au cornichon de se manger et d’avoir du gout, à la moutarde de révéler son piquant et au Tabasco d’être piquant. Après, les recettes régionales varient et en âge et en manière. À toi de trouver la tienne.

via GIPHY

Les autres produits

Il n’y a pas que ça chez eux, par contre tous les produits sont au vinaigre, un genre de promo sur le camion de 5000 litres probablement : Cornichons (toi-même), Pickels avec la tête de cheval, Vinaigre de cuisine, etc., etc., et la fameuse Grenade de moutarde, inspirée de la grenade explosive Britannique « Mills ». Bref, une société Namuroise qui pique et exporte jusqu’en Chine ce produit plus belge que belge.

tresors_ancien_pub1