Origine beurre invention qui a santé histoire

Sur le site américain Food Network, un article à retenu toute mon attention : on connaîtrait le beurre depuis plus de 10000 ans, et il aurait été découvert par hasard, pour le plus grand plaisir de nos papilles, zoom sur un produit banal, mais tout aussi important sur sa qualité : le beurre, l’ami des croutons de pain et des grandes tables.

Quel grand restaurant ne propose pas du beurre à table, et du beurre de qualité s’il te plait ! C’est important qu’il ait un goût, que l’on sente la bonne odeur de lait de qualité, qu’il soit salé ou épicé, aromatisé ou préparé, il reste un signal déterminant pour la suite à table : un bon beurre avec un bon pain donne une bonne mise en appétit. La cheffe pâtissière
Elaine Khosrova vient de sortir un livre (en anglais) : Butter : A rich history.

10000 ans, inventé par une chèvre

C’est un pur hasard, d’après l’Histoire, ce serait un gardien de chèvres qui, pour la première fois au monde, goutta le beurre. Il avait attaché sur sa chèvre une outre (sac en peau de bête) remplie de lait de chèvre pour le transport. Le ballottement aidant, le lait s’est transformé en beurre. Quelle ne fut pas sa surprise quand il découvrit le produit nouvellement inventé. L’histoire ne dit pas s’il eut l’idée d’inventer la biscotte, mais on trouve des traces de cette légende dans l’Afrique ancienne.

via GIPHY

Et après ?

Après, on a cessé d’utiliser les fesses des animaux pour une méthode plus pratique, attacher les mêmes sacs à des arbres, balancés par le vent. Une technique que l’on retrouve encore dans certains endroits d’Afrique et du Moyen-Orient. Dans la Rome Antique, il était utilisé comme cosmétique et comme onguent, très recherché pour ses vertus soignantes. La consommation générale était alors l’huile d’olive. Les anciens Sumériens l’utilisaient comme offrande aux dieux, tellement la transformation du lait en beurre était magique.

via GIPHY

Première manif’ étudiante

La toute première manif étudiante enregistrée est probablement celle de 1766, 130 ans après la création d’Harvard, les étudiants ont protesté pour un meilleur beurre à la cantine de l’université, dont la qualité n’avait cessé de décliner. Réunis sous la phrase lancée par Asa Dunbar : “Behold, our butter stinketh!—Give us, therefore, butter that stinketh not.” (« Regardez, notre beurre pue ! Donnez-nous plutôt du beurre qui ne pue pas. »), la Grande Rebellion du Beurre était en marche (source)