La spéculation qui fait mousser les petits brasseurs

98
Brasserie Cantillon bruxelles
Brasserie Cantillon bruxelles

Attention ! Une bière brassée avec savoir
se déguste avec… sa bouche (surligne pour voir)

Aujourd’hui, j’aime les jeux de mots. Les petits brasseurs moussent. Pas les petits mousses brassent, non. Ils ne sont pas contents parce que des gens (les méchants donc) vident leurs stocks de bière… Ah oui, vident leur stock de bière pour créer une rupture et ensuite les vendre 4 ou 5 fois le prix aux amateurs, via des sites parallèles. Pas de risque que ça arrive avec les grosses marques qui produisent des millions de litres, mais les petits brasseurs, oui.

via GIPHY Vidéo exclusive tournée à la brasserie Cantillon…ou pas.

Ils sont colère !

Leur communiqué de presse n’est pas content ! Pas content du tout, et c’est compréhensible. La brasserie Cantillon et 3 Fonteinen souhaitent maintenir le lambic authentique, une fierté de culture brassicole Belge et Bruxelloise. La bière artisanale ayant la cote pour le moment, des petits malins ont eu une idée : dealer de la bière : Acheter en masse, appauvrir le stock et vendre plus cher. Créer la pénurie pour augmenter la demande et les prix.

Ils visent les bières à tirage limité, une pils à 0,50 € ne vaudrait guère plus que les 0,50 €, même des années après, où alors il faudrait une guerre atomique pour qu’on y spécule. Depuis un moment, les brasseries ont limité l’achat, mais les dealers s’organisent : ils viennent à plusieurs.

via GIPHY

Pourtant, ils en profitent ?

Non, pas du tout, bien entendu ils vendent la production, qu’ils ne peuvent pas vraiment augmenter vu leur petite taille et leurs principes d’artisanat. Les seuls qui sont pénalisés ce sont les fans. C’est un peu comme toi qui râles parce que tu veux aller au concert de Danny Brillant, de Rihanna, mais tu te rends compte que toutes les places sont vendues. Sur Ebay t’en trouves à cinq fois le prix ! Colère aussi !

via GIPHY

Qu’est-ce qu’un lambic de tradition

C’est d’abord une appellation protégée depuis 1997 par l’UE. Ensuite c’est une spécialité de bière Bruxelloise. La plus populaire : La Kriek, mais pas que. La Gueuze en est une aussi. C’est une bière à fermentation spontanée : C’est l’air local qui apporte les levures, on n’en ajoute pas. Pour faire une gueuze, on assemble un jeune lambic avec un vieux lambic, on refait tout fermenter et on obtient une Gueuze. Le Faro est un lambic ajouté de sucre candi et mis à refermenter.

via GIPHY

Poursuites

Quand ils trouvent quelqu’un qui fait ça, ils ont décidé de lui courir après. Enfin, de lancer leurs avocats enragés a leur poursuite, car il s’agit d’une fraude : pour vendre de la bière il faut payer des accises, de la TVA et ne pas être une fausse société, comme c’est le cas avec ces dealers.

via GIPHY