Séisme en Italie, aide-les en mangeant des pâtes

241

En Italie, un séisme s’est produit. Si tu as suivi un peu les journaux de ces temps-ci, tu auras entendu qu’un terrible tremblement de terre s’est produit en Italie. Le village d’Amatrice est un des plus touchés. Aujourd’hui, le journal Le Monde comptait 267 morts et 387 blessés. Beaucoup sont encore sans nouvelle de leurs proches. Cette ville est très prisée des Romains à cette période de l’année.

Les chefs italiens à la rescousse

Il n’y a pas grand-chose à faire à part soigner les blessés et s’occuper des familles des victimes, reconstruire ce qui a été détruit par cette force naturelle meurtrière. Les chefs italiens lancent une grande opération mondiale pour venir en aide aux sinistrés en cuisinant des pâtes. Les restaurants du monde entier sont invités à mettre à leur carte l’ »All’amatriciana » au prix qu’ils veulent et de reverser 2€ à la Croix-Rouge italienne. Plus de 700 restaurants ont adhéré à l’initiative.

Une recette ancestrale

La sauce amatriciana est une préparation très ancienne originaire de la ville d’Amatrice, c’est une recette de berger, réalisée à base de produits secs : charcuterie, fromage et pâtes. La joue de porc salée, le guanciale et le pecorino romano en sont les stars. Les pâtes traditionnelles sont les bucatini, une sorte de macaroni long. Mais les spaghettis et les pennes font très bien l’affaire aussi.

Recette

Le blog « Un déjeuner au soleil » donne la recette typique, que voici. Si l’envie te prend de la proposer à ta carte, de la proposer à tes ami.e.s ou simplement de la cuisiner.

Bucatini, spaghetti ou rigatoni à l’Amatriciana (pour 2 personnes)
  • 250-300 g de tomates concassées en boîte (de bonne marque italienne)
  • 200 g de pâtes de format spaghetti, bucatini ou rigatoni de bonne marque
  • 40 g de guanciale (charcuterie de joue de porc en épicerie fine italienne) ou à défaut de pancetta tesa ou en cas de désespoir des lardons de bonne qualité
  • ¼ d’oignon ciselé (très facultatif)
  • 30-40 g de pecorino romano (ou des Abruzzes) râpé ou plus
  • sel (poivre ou si on aime ½ piment d’oiseau : facultatif)
1. Couper le guanciale en dés et le faire rissoler dans une casserole pendant au moins 5 minutes (il doit griller et la graisse doit fondre). Ajouter l’oignon et cuire encore quelques minutes (il n’y en avait pas dans la recette d’origine). Verser ensuite la sauce tomate, un peu d’eau, saler légèrement cuire à feu doux pendant 15-20 minutes. La sauce doit devenir plus dense, crémeuse et goûteuse.
2. Pendant ce temps, porter à ébullition de l’eau dans une grande casserole (2 à 3 litres). La saler puis y plonger les pâtes. Les cuire le temps indiqué sur le paquet en ayant soin de mélanger de temps à autre. Égoutter les pâtes en gardant un tout petit peu d’eau de cuisson puis les verser dans la sauce. Mélanger. Servir de suite avec du poivre et du pecorino.