Pourquoi ne faut-il jamais manger les coloquintes ?

261
Ne pas manger les coloquintes citrouilles potiron Just Good Food Magazine culinaire photographe

C‘est bientôt Halloween et l’automne se fait déjà sentir. Bientôt des dizaines de marmots viendront tambouriner à ta porte pour venir chercher des bonbons, juste avant que tu ne prennes les ruelles sombres pour aller chercher les tiens, il n’y a pas de raison. C’est aussi le moment où il fait un peu froid, l’envie est grande de faire des soupes et des bouillons pour se réchauffer avec rallumer le feu. Les belles coloquintes envahissent les rues et les rayons. Et là, tu as la bonne idée du jour : une soupe de potirons !

angry-jols-x3
Sculptures de citrouilles à Louisville, USA

Coloquinte, la vieille tante

Les coloquintes sont un peu les ancêtres sauvages des courges et citrouilles actuelles,des variétés colorées, magnifiques et ensorcelées. On craque facilement devant leurs formes biscornues (mot compte double) et leur texture boutonneuse (c’est rare qu’une texture boutonneuse ça te fasse craquer, c’est vrai, mais là c’est une coloquinte). Comme ça ressemble à une courge, l’idée n’est pas loin : peut-on les manger ? Oui, on peut les manger, mais tu ne le feras qu’une seule fois dans ta vie : elles sont toxiques !

via GIPHY

Cucurbitacine

« Toi-même » as-tu envie de me répondre. C’est une substance présente dans les anciennes variétés de courges dont les coloquintes font partie et qui est une substance vénéneuse assez violente puisqu’elle peut tuer certains animaux en provoquant une destruction des cellules. On dit une substance cytotoxique. Cette substance permet à la plante de se protéger des herbivores, et pour l’humain elle donne un gout amer et provoque de violentes coliques et diarrhées, même des saignements.

via GIPHY

Et mes courges alors

En croisant certaines variétés de courges, elle peut réapparaître, et le croisement peut se faire par simple pollinisation naturelle. De même, si tu as la bonne idée de cultiver à la fois des courges et citrouilles comestibles a coté des coloquintes, il y’a de grandes chances pour qu’il y’ait une « contamination » et que tes cucurbitacées soient immangeables.

Melon et Courgette, mêmes ancêtres

N’as-tu pas remarqué que certaines coloquintes avaient une peau et des motifs qui ressemblaient à des melons ou des pastèques ? Et bien ils sont de la même famille : le cornichon, la pastèque, les courgettes et le melon ont des ancêtres en commun. D’ailleurs, le cornichon était épineux par le passé, maintenant il n’en garde que les boursouflures. On peut parfois en trouver quelques-uns avec de petits poils désagréables dans les bocaux de conserves. C’est pour ça, leur peau de crapaud !

Citrouille ou Potiron : WTF ?

Fait-on une soupe de citrouille ou une soupe de potiron ? Qui a raison ? Les deux mon capitaine, ce sont deux cucurbitacées, mais un peu différents

La citrouille est de forme « ronde » et de couleur orange. Son pédoncule est dur et fibreux, avec 5 côtés anguleux, sans renflements à son point d’attache. Sa chair est filandreuse. C’est elle qu’on utilise à Halloween.

En revanche le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur va d’un orange rougeâtre au vert foncé. Son pédoncule est tendre et spongieux, cylindrique et évasé près du fruit. La chair du potiron est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que celle de la citrouille.

via GIPHY

Et là-dedans, le potimarron vient jouer la Suisse : Rond et orangé, une chair tendre au gout de purée de marrons et un format plus petit. C’est au Japon qui a été le plus cultivé avant d’arriver chez nous.

Hé, t’as oublié le Butternut ! Il peut se manger cru et ressemble à la carotte, ou cuit et ressemble à la pomme de terre : Purée, morceaux, soupe, etc. Son gout est plus neutre.

Pour une bonne soupe de potiron

Une fois que tu as fait ton choix, ton potiron est coupé en cubes et tu t’apprêtes à faire de la soupe : inutiles de rajouter des pommes de terre au risque d’avoir un bloc de purée pâteuse, les courges et les potirons apportent eux-mêmes de l’épaisseur aux potages. L’épice qui se marie avec à merveille est le cumin (sans trop forcer la dose au risque de tout saturer) et si tu n’aimes pas le coté trop sucré de ce légume, un mariage avec des tomates apportera l’acidité délicieuse pour équilibrer le tout ! Potiron-Tomates mmmmh !