L’homme qui écoute les légumes

416

Asafumi Yamashita ne murmure pas à l’oreille des chevaux, il ne murmure pas à l’oreille de ton banquier, il ne te prédit pas l’avenir, il ne murmure même pas du tout, il écoute les légumes…

Un Japonnais à Paris

Il est très connu des étoiles parisiennes, d’ailleurs, presque tous le consultent pour y faire leur marché. Complètement autodidacte, c’est sur les conseils d’un ami chef japonnais qu’il décide d’abandonner la peinture et la culture de bonsaï pour cultiver ses légumes sans aucun équipement spécial, simplement par la passion, le temps et l’écoute de la nature.

« Je considère mon potager non pas comme un lieu de production destiné à me faire simplement gagner de l’argent, mais comme un terrain d’apprentissage qui me fait progresser, ne serait-ce qu’un tout petit peu, et m’aide à combler mes lacunes, mon manque d’expérience, et à devenir un être humain accompli. »

Les chef.fe.s l’écoute

Pascal Barbot (L’Astrance), Pierre Gagnaire, William Ledeuil (Ze Kitchen Galerie), Eric Briffard (Le Cinq de l’hôtel George-V), Sylvain Sendra (Itinéraires), Laurent Delabre (La Tour d’argent) et Anne-Sophie Pic (La Dame de Pic) lui font confiance, il livre quand il le souhaite, à son rythme ou plutôt celui de son potager.

3000 mètres carrés de plantes

Il cultive des légumes prototypes, il ne cherche pas les légumes anciens, mais les légumes qui sauront faire du client une star, et que les chefs sauront dompter, avec patience. Il dit lui même qu’il faut environ deux ans aux chefs pour y arriver. Ses variétés poussent en France, mais sont d’origine japonaise.

NŌ DŌ, l’homme qui écoute les légumes

Après le livre « Asafumi Yamashita – maraîcher trois étoiles » aux éditions de La Martinière, voici un second livre, en japonnais et en français, chez Acte Sud : « No Do, l’homme qui écoutait les légumes ». Un livre philosophique et plein de légumes !

© Extrait disponible chez Acte Sud

« Asafumi Yamashita est un maraîcher japonais de renom, installé en France à proximité de Paris, dans le village de Chapet. Les légumes qu’il cultive sont pour la plupart connus en France, mais les variétés choisies sont originaires du Japon. Il approvisionne de grands chefs cuisiniers étoilés parisiens, qu’il tient à choisir lui-même. Sa personnalité et son parcours de vie atypique ont une influence directe sur la qualité de ses légumes : du choix de la graine jusqu’au moment précis de la récolte, chaque plant cultivé fait l’objet d’une attention particulière, chaque geste est doté d’une efficacité optimale et précise à la manière d’un rituel. Il se plaît souvent à dire que ses légumes sont comme ses enfants ! Dans cet ouvrage, Asafumi Yamashita souhaite transmettre et partager son savoir-faire, sans pour autant donner de véritable “mode d’emploi”. En effet, cette transmission va bien au-delà d’un savoir technique : il s’agit bien d’une philosophie de vie appliquée à la pratique du maraîchage.

Depuis bientôt trois ans, le photographe Alexandre Petzold a engagé un travail témoignant de cette approche unique. Celle-ci est présentée sous la forme de chroniques où l’on passe en revue la culture des principaux légumes de la ferme Yamashita. »

Voilà le 4ième de couverture, si ça t’intéresse, tu trouveras des infos sur le site de l’éditeur :

http://www.actes-sud.fr/actualites/no-do-lhomme-qui-ecoute-les-legumes

Acheter sur Amazon : http://www.amazon.fr/No-Lhomme-qui-%C3%A9coute-l%C3%A9gumes/dp/2330060440

Il sort le 30 mars, au prix de 32€