Le torréfacteur de Wangenies

248

(Cet article à été rédigé par ArtisanUP et vous est proposé sur Just Good Food)

Cette fois-ci, nous sommes allés à la rencontre de Roger, le torréfacteur !

Trouver le torréfacteur, premier défi !

N’ayant plus fait la mise à jour du GPS depuis 2010, impossible de nous rendre au lieu de rendez-vous. La solution ? Se garer et chercher. En descendant de l’auto, on a eu l’impression que Georges Clooney avait élu domicile à la Rue du Roi Chevalier à Wangenies tellement l’odeur du café avait envahi les rues !
Malheureusement les filles, ce n’est que Roger !
En mode enquêteur, on se renseigne auprès des voisins… Incroyable, mais vrai, personne n’a connaissance de l’activité de Roger.
On a alors suivi l’odeur du café qui nous a guidés tout droit dans son jardin.

En rentrant dans l’atelier, on rencontre Roger, sa fille Dominique ainsi que 2 autres amis qui s’attellent à la fabrication du Café des Rois.

Roger, c’est le gars à rencontrer si vous buvez 4 thermos de café par jour ou simplement si pour vous « café = break time». Il est torréfacteur depuis 1953 et a même été médaillé à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958… Bref, vous avez compris, Roger c’est le Roi en la matière !
Des graines vertes aux teintes brunes en passant par les blondes, on en voit de toutes les couleurs et de toutes les senteurs

via GIPHY

 

Mais où trouve-t-il toutes ces graines ?

Roger les importe du Brésil, du Honduras, du Guatemala, du Costa Rica et du Nicaragua.
Sa spécialité, c’est de mélanger toutes les sortes de graines : le « Mélange du patron », de quoi tenir toute la journée.
Une fois le mélange composé, il verse le tout dans le torréfacteur où les graines sont torréfiées à 200°C. À cette température, on obtient une graine à nuance moyenne, c’est-à-dire brune (autrement dit ambrée ou American pour les plus fins connaisseurs).
Ensuite les graines refroidissent dans le bac de refroidissement équipé de pales rotatives.
Bien évidemment, avant d’être mises en paquet, les graines doivent passer dans le moulin à café (pas celui que nos grands-parents avaient, sinon Roger va mettre 3 semaines à tout moudre).
Nous, on vous parle d’un moulin qui lui permet de moudre 180 kg en 3h
Les paquets sont ensuite remplis, pesés, fermés et attendent d’être consommés

Sur ce, on vous laisse avec l’eau à la bouche. Notre café vient de terminer de passer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous avez une subite envie irrésistible de boire un café d’excellence (60 ans d’expérience), ArtisanUp peut (après arrangements) vous faire le plaisir de vous le livrer ! (Satisfait ̵o̵̵u̵̵ ̵̵r̵̵e̵̵m̵̵b̵̵o̵̵u̵̵r̵̵s̵é̵ d’office)

Artisan UP

ArtisanUp travaille avec Just Good Food pour vous présenter les artisans Belges autour du Food, mais il y’a plein d’autres artisans à découvrir sur la page Facebook de ArtisanUp