Just Good Food signe la lettre ouverte contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes

116
Atabula Lettre Ouverte Monsanto Petition Just Good Food Magazine

Tu nous connais, on aime bien rire et envoyer du lol sur plein de sujets, mais il y’a bien un sujet qui ne nous fait plus rire du tout : la malbouffe. En réalité, pas ton burger de macdo, ni ce que tu mets dans ton caddie, mais les pratiques d’une industrie aujourd’hui en passe d’être démodée : celle de l’hyper-industrialisation qui vénère le profit au détriment de la vie et de la logique. Celle qui déverse plus de 60.000 tonnes de pesticides sur les sols de France et de Belgique, juste pour faire pousser plus, gagner plus, aller plus vite, plus grand, plus de pognon encore et encore jusqu’à ce que tout le monde vomisse, l’argent pour les uns, les maladies pour les autres. Il est temps de dire stop !

Lettre Ouverte

Nos ami.e.s du magazine français ATABULA, un magazine d’information réputé dans le domaine de la gastronomie, lancent une lettre ouverte que tout les acteurs de l’Horeca peuvent signer : du journaliste au photographe, en passant par le chef et le producteur, le vendeur ou le critique gastronomique. Elle est disponible en anglais et en espagnol pour être diffusée au maximum. En voici le contenu reproduit ici :

Lettre ouverte contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes

Le rachat du groupe américain Monsanto par l’allemand Bayer, en septembre 2016, ne peut pas laisser les professionnels de la restauration indifférents. Avec cette acquisition, ce nouveau mastodonte des semences et des pesticides a une ambition : contrôler toute la chaine alimentaire, de la terre où pousse la semence jusqu’à l’assiette du consommateur. Une telle entreprise n’a qu’une ambition : accroitre ses activités, donc ses bénéfices, sur tous les continents, au mépris de la biodiversité et de la santé des populations. Si l’Union européenne s’est montrée inquiète suite à ce rapprochement, les citoyens ne peuvent se contenter de regarder la chimie remplir leurs assiettes.

Ardents défenseurs du bien manger, engagés quotidiennement dans la valorisation du bon produit et des petits producteurs, les professionnels de la restauration veulent rappeler leur attachement à quelques valeurs fondamentales : le soutien à la biodiversité, le respect de l’environnement et la santé des consommateurs. Ce rapprochement agrochimique constitue un danger pour nos assiettes, mais il est également une source d’inquiétude pour les paysans et les agriculteurs qui voient se limiter leur liberté de planter et cultiver telle ou telle semence. Demain, à cause des OGM, du Roundup et des différents produits chimiques sortis des usines, les diversités culturale et culturelle n’existeront plus. La nature vivante ne sera plus qu’un produit marketé, transformé, muté au service d’un Léviathan.

Il est nécessaire que les chefs et tous les acteurs de la restauration prennent la parole et expriment publiquement leurs inquiétudes : sans un produit sain et de qualité, sans diversité des cultures, le cuisinier ne peut plus exprimer son talent créatif. Il n’est plus en mesure de faire son métier comme il l’aime et de le transmettre avec passion. Quant au paysan et à l’agriculteur, ils se transforment en simples exécutants d’un grand tout agrochimique qui les dépasse : des ouvriers à la solde d’une entreprise apatride, hors sol.

Cette Lettre ouverte contre l’invasion de l‘agrochimie dans nos assiettes est un appel à la responsabilité et à la prise de conscience collective. Des enjeux majeurs pour notre alimentation se jouent actuellement. Non, la nature, la diversité et la qualité de notre alimentation ne doivent pas passer sous le rouleau compresseur liberticide du groupe Bayer-Monsanto.

Signez la Lettre ouverte en cliquant ici

via GIPHY

Olivier Roellinger, chef de cuisine // Michel Bras, chef de cuisine (Maison Bras, Laguiole) // Sébastien Bras, chef de cuisine (Maison Bras, Laguiole) // Yannick Alléno, chef de cuisine (Pavillon Ledoyen, Paris) // Thierry Marx, chef de cuisine // Michel Guérard, chef de cuisine (Les Prés d’Eugénie, Eugénie-les-Bains) // Guillaume Gomez, président d’Eurotoques, président des Cuisiniers de la République Française // Christophe Michalak, pâtissier // Arnaud Donckele, chef de cuisine (La Voile d’Or, Saint-Tropez) // Mauro Colagreco, chef de cuisine (Mirazur, Menton) // Eric Guérin, chef de cuisine (La Mare aux Oiseaux, Saint-Joachim) // Cyril Lignac, chef de cuisine (Paris) // Arnaud Faye, chef de cuisine (La Chèvre d’Or, Eze) // Bertrand Grébaut, chef de cuisine (Septime, Paris) // Claire Heitzler, chef de la création chez Ladurée // Philippe Mille, chef de cuisine (Les Crayères, Reims) // Akrame Benallal, chef de cuisine (Akrame, Paris) // Yves Camdeborde, chef de cuisine (Paris) // Jacqueline MercorelliMercotte -, chroniqueuse culinaire // Yoann Conte, chef de cuisine (Restaurant Yoann Conte, Veyrier-du-Lac) // Alexandre Couillon, chef de cuisine (La Marine, Noirmoutier) // Patrick Bertron, chef de cuisine (Relais Bernard Loiseau, Saulieu) et encore d’autres ont déjà rejoint l’initiative

Action Just Good Food !

Afin de joindre les paroles aux actes, nous offrons à tous les producteurs et les petits artisans de bouche de Belgique qui en feront la demande avant le 31 octobre 2016 

Une bannière de 7 jours de publicité sur notre site, gratuitement, sans aucun contrat, sans obligation.

Il suffit de nous envoyer un e-mail a :
info@justgoodfood.be contenant
– Vos coordonées,
– Le nom de votre société et son logo (si disponible en bonne qualité).
– Les produits que vous vendez (en résumé)
– La phrase que vous souhaitez écrire (slogan, 10 mots maximum)
– Le lien vers votre site ou page Facebook

Et nous nous occupons du reste. Nous pouvons placer maximum 5 pubs par semaine, nous les diffuserons jusqu’a épuisement, semaine après semaine. *Nous nous réservons le droit de refuser une demande qui ne rentre pas dans nos critères publicitaires concernant cette offre.