J’irai manger chez Humphrey

296
J'irai manger chez Humphrey Bruxelles PIAS Just Good Food Magazine

PIAS Records

Je ne peux pas te parler de Humphrey sans te parler de PIAS Records, car sans ce label Belge pas de Restaurant, donc tu n’aurais pas pu y aller s’il n’avait pas existé. PIAS a signé de grands noms belges de la musique, crée en 1983 par Kenny Gates et Michel Lambot, comme Front 242, The Neon Judgment ou encore Dole. Front 242 est un coup de coeur pour moi, représentant tout le génie de la musique électronique industrielle qui a filé un grand coup de départ à toute la vague EBM et New Wave qui a suivi, ayant encore une énorme influence aujourd’hui. Mais je m’égare, petite pause musicale pour te remettre de tes émotions.

C’est donc dans les nouveaux bâtiments de PIAS, à quelques pas du Passage 44 et du Botanique, que tu pourras en même temps acheter des vinyles et des albums et manger un morceau à la table de Yannick Van Aeken, ancien second du Noma (la meilleure table du monde parait-il)

La belle équipe

On ne pouvait pas faire mieux pour faire ce resto, c’est un peu comme un collectif de super-héros Marvel, avec toutes leurs compétences et ce lieu prometteur; même si personne ne tisse de toile d’araignée en grimpant sur les murs. Les secrets se cachent dans les détails.

via GIPHY

Glen Ramaekers, couteau suisse culinaire. Tu vas me dire que c’est facile, que je le connais donc c’est pour ça que j’en parle bien. Mais Glen a un parcours impressionnant : Sommelier, Cuisinier, spécialiste des légumes, amateur de belles tables, mais aussi de musique. Il combine Belgique, USA et Philippines pour un charisme débordant.

Julie De Block, petit-déj et main verte. Humphrey étant ouvert du matin au soir, toute la
semaine sauf le week-end, c’est Julie de Block qui s’occupe des petits déjeuners sur place et à emporter. En plus de ça, elle s’occupe du potager qui pousse dans la cour du restaurant, et bientôt sur un terrain réservé à la cuisine du chef.

Vincent Sibourg, le maître d’hôtel. Pendant 19 ans maître d’hôtel du Sea Grill (Yves Matagne) il a pris ses valises à pied pour s’installer chez Humphrey, quelques mètres plus loin. Déjà comme ça, tu vois la pointure de l’équipe, mais ce n’est pas fini.

Koen Vandenbulck, sous-chef. Il assiste le chef dans l’aventure Humphrey, mais tu devais t’en douter, je ne sais même pas pourquoi je l’écris.

Yannick Van Aeken, le chef. Dans ce resto, il amène un tour du monde de sa cuisine, il mélange les influences et propose une carte originale, surprenante et accessible. Ça marche par petites assiettes, pour partager, autour de la table, à tous les prix, de 6 € à 40 € en fonction de ton envie, toi client.

Yannick Van Aeken Glen Raemakers Humphrey PIAS Bruxelles Just Good Food Magazine
Julie de Block, Glen Ramaekers et Yannick Van Aeken

Humphrey, le partage

Assieds-toi et voyage, car le chef te promet un tour culinaire de ses connaissances : Influences asiatiques, méthodes apprises au Noma et a l’Assador Etxebarri, temple espagnol de la grillade. Il offre une cuisine décontractée, et promet de ne pas te faire les poches, car tout le monde peut s’offrir sa cuisine. Tu auras devant toi 5 ou 6 assiettes à découvrir. La salle accueille 35 couverts, l’ambiance est intime et authentique, la cuisine est le coeur du restaurant, pas de triche, tu vois tout.

Humphrey Bruxelles PIAS Record Just Good Food Magazine

Humphrey, avec son temps

Il existe plein de restos un peu bobos, un peu écolos, mais quand on gratte ce n’est pas toujours vrai. Ici, on veut faire du zéro déchets, du local et du durable. La promesse n’est pas au tout bio, mais bien au frais, et c’est authentique. Les bières artisanales pour ta soif, un petit déjeuner solide si tu es du matin, un cadre calme et reposant. C’est déjà les vacances !

Humphrey Bruxelles PIAS Record Just Good Food Magazine

Parce que la vie s’écoule cool

Je t’ai dit que cet article serait musical. Tiens, v’la un autre morceau produit par PIAS, Antoine Hénaut, si tu ne connais pas, moi oui, et tout le public du Botanique aussi. Même qu’on a applaudi. Et on a ri aussi. S’il lit cet article, si tu étais au concert, tu comprendras si je te dis « Synthé » (private joke entre fans, tant pis pour toi si tu ne sais pas)

On a pas oublié l’interview

Tu croyais hein, tu t’es dit « Ahaha, ils ont oublié l’interview », mais non. Tu excuseras le fait que celui du chef est très court, moi et mon english timide a fait qu’on n’a pas pu lui poser toutes les questions (je prie le Dieu du néerlandais tous les matins, mais il n’a jamais fait de miracle sur moi). Même si je lis Harry Potter en VO les doigts dans le nez, parler c’est autre chose, quand on improvise : patinage et ratage, rigolade et gêne un peu quand même.

via GIPHY

Just Good Food : Comment a commencé l’histoire de Humphrey ?
Glen : Ah ha très bonne question. C’était par hasard, Yannick était sur un projet à Anvers qui avait du mal avec les investisseurs. Il cherchait un endroit pour lancer son restaurant. Vincent Sibourg de son côté cherchait quelque chose pour changer de ce qu’il faisait. David Martin nous a dit de venir voir Kenny de chez Pias, car il cherche une team pour ouvrir un restaurant. (…) Kenny a dit « viens chez moi cuisiner à la maison » et la sauce a pris. On en a parlé en Octobre, quelques mois après on est là.

Just Good Food : Quelles sont les valeurs du restaurant ?
Glen : Ce qui est très important ce sont les produits. On travaille sur un programme de No Waste pour éviter tout gaspillage, on travail local avec des influences internationales, des produits oubliés. On travaille aussi avec des abats, qui sont souvent perdus. Et mettre en valeur des produits de qualité un peu méconnus. Les personnes qui ne veulent pas dépenser beaucoup peuvent manger ici, et celles qui veulent des plats plus élaborés, on propose quelque chose aussi. C’est l’esprit PIAS : nouveau, jeune, accessible à tous.

Just Good Food : Est-ce que ta connaissance des légumes influence la carte ?
Glen : Ah c’est sûr ! Absolument, mais bon la carte c’est Yannick qui fait son truc. Même avec Vincent, l’influence poisson. Les légumes de plus en plus, c’est important. Chez Noma ils ont une autre manière de travailler les légumes, Yannick aussi à sa propre expérience des légumes. On sert par exemple un Topinambour entier confit avec le café, c’est surprenant.

Humphrey Pias Bruxelles Just Good Food magazine

Just Good Food : Pourquoi ce choix de ne pas ouvrir le weekend?
Glen : Parce que PIAS est ouvert la semaine, mais pas le weekend premièrement, mais aussi pour nos familles, pouvoir faire la balance entre le travail et le weekend. On fait parfois des événements, quand il y’a des groupes et que PIAS est ouvert, on ouvre aussi.

Just Good Food : Et s’il ne restait qu’un seul plat ?
Glen : Oh, la poularde de Bresse en vessie. J’ai découvert ça lors d’un stage il y’a longtemps chez Fernand Point, un des premiers trois étoiles de France. C’était un très très grand monsieur, qui ne cuisinait pas, mais qui avait des idées… C’était une expérience exceptionnelle. Les trois restaurants où j’ai travaillé servaient la poularde. (…) Ça reste un plat intemporel.

Just Good Food : Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer à l’aventure Humphrey ?
Julie : Oh beaucoup. L’idée que ce soit durable et écologique. (…) Préparer a manger, mais des trucs super sains. Le concept, c’est gai, c’est jeune.

Humphrey Pias Bruxelles Just Good Food magazineJust Good Food : Est-ce que jardiner a toujours été une de tes passions ?
Julie : Non, ça a commencé y’a 3 ans, j’ai vu mes parents s’occuper d’un potager, ça m’a donné envie. J’ai travaillé chez un paysan qui fait les produits spéciaux, les fleurs mangeables, tu peux manger tout ce que tu trouves autour de toi.

Just Good Food : Tu penses qu’un jardin un peu plus grand pourrait voir le jour ?
Julie : Oui on a un terrain de plus ou moins un hectare que l’on va planter cette année. Et j’espère agrandir la jardinière ici.

Just Good Food : Et s’il ne restait qu’un seul plat ?
Julie : Oh j’aurais dû y réfléchir. Là pour l’instant ce sont les crêpes américaines, avec des épices par exemple, pour changer un peu des crêpes classiques.

Just Good Food : Qu’est-ce qui t’a donné l’envie de cuisiner ?
Yannick : Ah, j’aime manger !

Just Good Food : Avec quel produit préfères-tu travailler, une belle découverte ?
Yannick : Oh, c’est difficile ! Il y’a tellement de produits et de bons produits dans chaque catégorie, je ne peux pas en donner un seul. Pour l’instant, j’aime bien travailler la mangue.

NBPHOTO-D20042016-0010
OCTOPUSSY : Octopus cru servi avec des radis, des algues d’Icelande, vinaigrette d’eau de rose et encre de seiche.

J’irai manger chez Humphrey

Si cet article t’a plus, like notre page Facebook, je te laisse avec Humphrey. On en fera d’autres, c’est promis.

HUMPHREY – 36-38 rue Saint-Laurent, 1000 Bruxelles
Du Lundi au Vendredi – Petits-déjeuners à 8h. Service Midi et Soir + Bar à Cocktails

via GIPHY

Ce diaporama nécessite JavaScript.