J’irai manger chez Benoit Neusy

275

Avant de t’emmener à Wavre, car on a encore du pain sur la planche, nous devons te faire découvrir un château, et celui qui y officie avec toute son équipe, Benoît Neusy !

Arrivée majestueuse.

On veut vraiment te laisser la surprise du lieu si tu le visites, le cadre est magnifique. Un parc de 15 hectares avec un plan d’eau aux nénuphars, et un petit château, le Château d’Arondeau. Les arbres y sont magiques et on est tout de suite dans l’ambiance sereine d’une maison privée, comme des comtesses arrivant au domaine. C’est pas loin de Péruwelz, une maison vraiment à l’écart. À partir de maintenant, je m’appelle Cendrillon et je visite avec Ariel (un peu risqué pour un restaurant principalement poisson)

via GIPHY

Benoit Neusy, de Mons à Péruwelz

Il est parti de Mons, où son Impératif avait marqué la ville, pour l’emmener dans ce lieu, je t’ai déjà dit que c’était magnifique ? On avait rencontré le chef avant, et ici y’a pas photo (même pas culinaire). C’est un écrin. J’ai un petit faible pour la véranda Art Déco qui surplombe le petit lac. Aahhh je craque !

via GIPHY

Moulin d’Arondeau

Le château et le moulin sont deux vieux jumeaux. C’était un château avec des douves, des barrages et un moulin. Ce moulin est composé d’un grenier, c’était un moulin à farine qui a servi de base arrière pour la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. As-tu aussi remarqué le chien en pierre sous le grand arbre ? Je pense qu’il s’agit d’un chien qui a vécu au domaine, c’est surprenant et ça donne conscience de l’histoire passée ici avant que ce ne soit un restaurant.

(Voir aussi le livre « Le moulin d’Arondeau – Histoire au fil des Vernes, Cercle historique des deux Vernes 2001)

Benoit Neusy L'imperatif peruwelz arondeau chateau domaine hotel

Bistro Folie

S’il y’a bien quelque chose qui valait le détour à Mons pendant Mons 2015, à part le Doudou, c’est bien le Bistro Folie, à la Maison Folie, pas loin de la grand-place, c’est une salle de spectacle, et il y’a un bistro. Et bien c’est Benoit Neusy qui s’est chargé de la carte, et quelle carte, elle change tous les mois pour te faire découvrir un autre pays. Montréal, Japon, USA, etc, c’est l’occasion de découvrir de bonnes choses si tu ne rêves pas de la vie de château.

Benoit Neusy L'imperatif peruwelz arondeau chateau domaine hotel

Composition florale

J’ai bien envie de te dire quelque chose à propos des assiettes avant de te les présenter. Outre le fait que les personnes de salle sont attentives à toi même quand tu n’es pas client et que tu viens bousculer un peu l’ordre des choses en prenant quelques photos, les assiettes sont très florales, très douces et en même temps colorées. Elles ressortent dans l’ambiance dorée et crème du restaurant. Comme un bouquet déposé sur la table.

Benoit Neusy L'imperatif peruwelz arondeau chateau domaine hotel
Réinterprétation d’un Aïoli provençal, morue charbonnière.

L’interview

Benoit Neusy L'imperatif peruwelz arondeau chateau domaine hotelJust Good Food : Comment est-ce que tout a commencé ?
Benoit Neusy :
Ça a commencé très jeune. On formait une grande famille, c’est ma maman qui m’a donné le gout à la cuisine. Au grand dam de mon père qui était menuisier, mais heureusement, comme j’étais allergique à la poussière, je me suis concentré dans la cuisine. Les repas de famille tous les dimanches, les lapins de mon père, le jardin. Après j’ai fait l’école hôtelière de Saint-Ghislain.

Just Good Food : Qu’est-ce qui t’a marqué le plus pendant tes années à l’école hôtelière ?
Benoit Neusy : 
Mr Henry, Mr Martinet, Mr Jennart. À cette époque c’était encore un peu l’armée. Maintenant ce n’est plus comme ça la génération a changé. On n’en est pas mort, mais il faut trouver un équilibre, ne pas décourager les jeunes ni leur faire arrêter le métier.

Just Good Food : Quelles sont les choses qui t’inspirent le plus quand tu crées ?
Benoit Neusy : 
La nature, la saison et les produits. J’aime beaucoup les épices. Tout ça s’entremêle. Il y’a un peu d’intuition. J’aime créer avec plus de sérénité.

Just Good Food : Quelle façon de faire t’a donné le plus de fil à retordre ?
Benoit Neusy : 
Je n’ai pas un souvenir impérissable de la cuisine moléculaire, j’en ai fait un peu, les gens aiment bien les expériences. Parfois ça part un peu trop loin. J’ai retenu beaucoup les émulsions et les syphons. Une béarnaise au syphon c’est beaucoup plus léger.

Just Good Food : Quelle fut ta plus belle découverte gastronomique ?
Benoit Neusy : 
Pierre Gagnaire et Marc Veyrat, dans son style, un peu fou et très pur. Et l’autre 10 ou 12 produits qui sont mis ensemble, très créatif.

Just Good Food : Et s’il ne restait qu’un seul plat ?
Benoit Neusy :
Ahah, s’il ne restait qu’un seul plat : Le poulet rôti de ma mère, les frites, la salade, le jus du poulet pour le souvenir !

Benoit Neusy L'imperatif peruwelz arondeau chateau domaine hotel
Dessert autour de la fraise et de la rhubarbe

L’adresse

L’impératif au Domaine d’Arondeau (site)
Rue d’Arondeau 29 B-7601 – Roucourt (Péruwelz-Hainaut)

Accueil de 12h à 14h et de 19h à 21h

Fermé le lundi, le mardi et le dimanche soir

Menu 3 services : à partir de 45 €

par téléphone : +32.(0)69.34.30.70
par mail : reservation@limperatif.be