J’irai manger chez Adrien Caré

352
J'irai manger chez Adrien Caré Brasserie de l'Impératif

Aujourd’hui, nous allons rencontrer un jeune chef qui officie a Mons. Ce n’est pas parce qu’il a 21 ans qu’il n’a pas d’expérience, au contraire. On te parlera cuisine de brasserie de haute qualité, mais avant tout ça, il faut appeler l’équipe de Ghost Buster, c’est Impératif !

Adrien Caré Brasserie de l'Impératif Restaurant Mons Hainaut Wallonie Belgique Horeca
Carré d’Agneau cuit basse température, caponata italienne, mousse d’Aubergine et sauce au thym.

Je suis confusion

Oui je suis confusion, et même nous qui avons l’habitude avec les restaurants, quand nous avons entendu parler de la « Brasserie de l’Impératif » nous pensions a Benoit Neusy, de l’Impératif (tu sais, le chef étoilé qui est maintenant au Domaine d’Arondeau). Mais comme il vit la vie de château, impossible que ce soit lui. Est-ce que c’est sa brasserie ? Non plus ! Alors pourquoi est-ce que ça s’appelle aussi « Impératif ». Et bien il semblerait que les nouveaux propriétaires des lieux aient voulu conserver le nom de cet endroit très bien connu de la région. Du coup il règne une confusion entre personnes qui s’attendent à trouver Benoit, et d’autres qui aiment la cuisine d’Adrien. Heureusement, on est là pour tirer les choses au clair (ne me remercie pas, on est cool, c’est comme ça). Trois coups de Canon a Proton et un piège a fantôme, et on n’en parle plus ! Place au neuf.

Brasserie ou Restaurant

Mais en fait, qu’est-ce qui différencie la Brasserie d’un Restaurant ? A l’origine, une Brasserie préparait donc de la bière et la vendait au comptoir. Le temps passant, les clients assoiffés se sont retrouvés très affamés, d’où le début du service de petits plats simples et faits minute pour régaler tout le monde…

Adrien Caré Brasserie de l'Impératif Restaurant Mons Hainaut Wallonie Belgique Horeca
Blanquette de joue de veau de mon grand-père (celui d’Adrien pas le mien)

Par la suite, le mot Brasserie a plutôt évolué pour désigner un établissement qui prépare des plats « façon maison » avec un petit plus, un service décontracté et la possibilité de passer un moment détendu avec des plats typiques. De l’autre côté, un restaurant est plutôt axé sur le principe du service multiple, plus strict et sérieux, avec des formules. Mais on va très rarement dans un restaurant pour ne manger que le plat principal, alors que la brasserie s’y prête mieux.

via GIPHY – Donnez-moi tout le bacon et les oeufs que vous avez.

La Rencontre

On a cuisiné Adrien, qui avait vachement la pression à cause de nous, alors que nous sommes gentilles et qu’on présente toujours les lieux sans faire une critique : notre sélection est rigoureuse et on ne juge pas le travail d’un chef, si on le rencontre, on sait qu’il en vaut la peine. Les autres n’ont qu’a faire leur critique et parler de la déco, nous, on se concentre sur les gens et leur passion, chacun sa marque de fabrique ! Voilà

Adrien Caré Brasserie de l'Impératif Restaurant Mons Hainaut Wallonie Belgique HorecaJust Good Food : Qu’est-ce qui t’a donné l’envie de faire la cuisine ?

Adrien Caré : Ça a commencé petit, mon père est chef de cuisine depuis 25 ans, et j’ai toujours aimé toucher les casseroles. J’adore encore plus maintenant quand je vois le sourire des gens quand ils viennent me dire qu’ils ont bien mangé. C’est ça qui me plait.

Just Good Food : Quel est le produit que tu aimes le plus travailler ?

Adrien Caré : Les poissons, j’adore trouver des associations un peu étranges qui donnent un gout surprenant.

Just Good Food : Pourquoi s’installer à la place de l’ancien « Impératif » ?

Adrien Caré : Ma patronne m’a convaincu de relever le défi, faire ma cuisine et convaincre les gens. C’était un peu compliqué, car les gens s’attendaient à trouver Benoit Neusy et sa cuisine gastronomique, mais maintenant que l’info est passée, ça vaut beaucoup mieux. Ma cuisine ne vaut pas la sienne, j’ai encore beaucoup a apprendre, je suis posé et je m’intéresse beaucoup à toutes les cuisines. Je ne veux pas brûler les étapes. Je l’admire vraiment, car il a une grande puissance culinaire.

Just Good Food : Qu’est-ce qui t’inspire dans tes créations ?

Adrien Caré : Le dressage d’assiette ! J’aime beaucoup regarder les dressages et en proposer de beaux. La première chose que voit le client, c’est l’aspect du plat. Même pour un plat mijoté comme je vous ai préparé, c’est important de bien le présenter et ne pas mettre « une berdouille » dans l’assiette. (NDLR : De la boue, patois de Mons, comme dans Côtelette Al Berdouille)

Just Good Food : Et s’il ne restait qu’un seul plat ?

Adrien Caré : Un hamburger maison, avec des oeufs et des oignons ! Mmm

L’adresse

Brasserie de l’Impératif (Facebook)
Rue Grande 208 – 7020 MAISIERES (plan)
Midi et Soir : Lundi, Jeudi, Vendredi, Dimanche
Soir Uniquement : Samedi
Téléphone : 065/35.52.55

Adrien Caré Brasserie de l'Impératif Restaurant Mons Hainaut Wallonie Belgique Horeca