Georges Washington a-t-il vraiment inventé le café soluble ?

80

Je parcourais le Net en lisant des infos culinaires (qui a dit que je ne foutais rien ? Je t’ai entendu, oui, toi, là-bas, dépose tout de suite cet argument et ne fait pas de gestes brusques OKAY ?) Je parcourais le Net et je suis tombée sur une infographie en anglais qui parlait du café, d’ailleurs j’en ai pris quelques extraits ci-dessous pour t’expliquer des faits étonnants. Mais avant tout, allons voir ce que cache le monsieur qui a sa tête sur les billets de 1 dollar.

Premier président

Le premier président des États-Unis figure sur les billets de 1 dollar pour que tu t’en souviennes facilement, pratique pour le cours d’histoire ! Straight to the point, no bullshit (Direct à l’essentiel, pas de superflus) telle est la devise pour apprendre. Et qui franchement devrait être appliquée partout : simplifier les choses, raconter une histoire, bref : éveiller ton intérêt. À voir son air pincé, sa bouche en ligne et son oeil vif, on pourrait croire que le café, il le boit en perfusion…. même si boire du thé pendant la révolution était considéré comme antipatriotique, a boisson des Anglais était quand même sa préférée.

via GIPHY

Georges Washington, le Belge

Georges Louis Constant Washington
Ce n’est pas Mr KFC !

Georges Washington était Belge, enfin, le vrai Georges Washington, notre inventeur de café soluble, pas le président. (Si tu vas dire que le président Washington était Belge, ne cite pas notre magazine, par pitié). Il s’agit de Georges Constant Louis Washington, celui qui commercialisa en 1910 le café soluble déjà découvert par d’autres avant. Né à Courtrai, il est d’origine Anglo-Belge et travaillera dans le New Jersey. La Première Guerre mondiale le fera fournisseur de l’armée.

Washington_Coffee_New_York_Tribune
C’est bien Washington la marque, même si le logo ressemble à « Washmglons »

« Il semblerait que Washington ait inventé le procédé alors qu’il était au Guatemala. Attendant son épouse en faisant chauffer du café dans une cafetière argentée, il constata que de la poudre se déposait sur le couvercle du pot. Il en conclut qu’on pouvait par cette méthode récupérer les arômes du café et se mit à travailler pour améliorer la méthode et la rendre utilisable à grande échelle » (Wikipedia)

via GIPHY – Un tourbillon de lait

Nestlé abandonne le projet

Oui, oui, même si a l’heure actuelle le café soluble est le produit le plus populaire de la marque (et aussi un des seuls à ne pas contenir de sucre), ils ont failli lâcher l’affaire. En 1930, le Brésil croule sous les grains de café, il demande alors à la marque suisse d’en faire des « cubes » qui deviendraient un café en versant de l’eau chaude dessus. Impossible. Malgré tous les essais de leurs experts, rien n’y fait. Le projet est abandonné. Mais Max Morgenthaler, un de leurs chimistes, poursuit ses recherches dans sa maison. Eurêka, il tient la formule : le grain est torréfié, moulu et passé dans de grosses cafetières, puis déshydraté.

via GIPHY – Du sucre ?

Les chèvres sauteuses

D’après la légende, les bergers éthiopiens sont les premiers à avoir noté l’effet de la caféine. Ils ont constaté que leurs chèvres dansaient et sautaient après avoir consommé des baies de café. À l’origine, les tribus africaines mixaient les baies avec de la graisse pour en faire une boule énergétique comestible. Plus tard, l’expansion de l’Islam portera la popularité du café au sommet, l’alcool étant interdit dans cette religion.

via GIPHY C’est déja bien nerveux, demande sous caféine !

Marché mondial

Le café est la seconde marchandise après le pétrole à être échangé dans le monde. On cueille les baies, on les sèche et on en retire le grain, que l’on fait rôtir. Comme le pop-corn, la baie « éclate » et double de volume, après une seconde fois, elle est prête à faire son office.