Dossier : Luca et Clémentine : Le Tarn chez Mmmmh

225
Mmmmh Bruxelles Tarn Albi Atelier Cuisine Bruxelles Dossier Just Good Food Carlo de Pascale

Quand il s’agit de relever un défi, Luca est toujours partant. C’est accompagné de Clémentine qu’ils partent à l’assaut de Mmmmh, le célèbre atelier bruxellois de Carlo de Pascale (Mr Cuisine de la RTBF, mais si tu le connais) pour découvrir les produits de la région du Tarn, voilà leur dossier : Tout premier interview pour nos deux rédacs. Voilà l’article de Luca

1C

La région du Tarn nous attend

Le réveil sonne, il est 7h, heure tapante… Il faut se lever, le Tarn nous attend chez Mmmmh ! Je salive, j’ai hâte.
Petit détour par Mons avant de foncer sur Bruxelles, je me fais accompagner par Clémentine. C’est la première fois qu’on est invité à un tel event, on stresse un peu, on répète 2000 fois les questions qu’on a préparé la veille !
Avouez, nous sommes quand même des rédacteurs modèles !
Arrivés devant la façade de Mmmmh au 92 Chaussée de Charleroi à Saint-Gilles, ce n’est pas moins d’une dizaine de personnes qui ralentit le pied pour zyeuter à l’intérieur !
Nan mais ! Bande de curieux !
Sais-tu au moins ce qu’est Mmmmh ? Non ?! Inculte, honte à toi, sors de Just Good Food ! Non je plaisante, je ne savais pas non plus ce que c’était avant de m’y rendre… Mmmmh c’est la référence des cours de cuisine sur Bruxelles.

via GIPHY – Mmmm

Rends toi sur Mmmmh.be

(www.mmmmh.be)
Tu y es ?? Bien, maintenant tu vas dans la catégorie cours et ensuite tu achètes le cours (non on ne te force pas, tu peux simuler) qui te plais le plus.

Si je devais le faire maintenant, je choisirais… euh… « Tempura de crevettes tigrées « Obsiblue », condiment « mirin-su » et mayonnaise au wasabi »

Une fois acheté, il ne te reste plus qu’à… devenir un chef pour 2h.
Quand tu arrives chez Mmmmh, le plan de table est prêt : ustensiles, plats et nourritures n’attendent plus que toi. Suis bien les explications et astuces du chef, il ne répétera pas.

11C

À toi de jouer cuisiner

(Faut-il te rappeler qu’on ne joue pas avec la nourriture ?)
En fonction du cours auquel tu assistes, tu auras plus ou moins de temps pour la réalisation du plat. Chaque planche à sa fonction alors choisis bien ! Pendant que certains pleuraient en coupant les oignons moi je m’éclatais avec les calices (autrement dit les queues) de fraises.

10C

Une fois la préparation des ingrédients finie, tu passes dans la pièce voisine pour la cuisson. Là où la plupart du temps, tu es gêné quand ton ventre gargouille, ici, t’as l’impression que c’est un concours !

via GIPHY A peu près ça

13C

Inutile de te faire un dessin (ou de te mettre une photo) sur la suite des choses… Tu dresses les plats et tu manges à table avec tous les autres participants.
Et le plus beau, c’est que tu ne dois bien évidemment ni débarrasser ni faire la vaisselle !

Bon allez je te laisse, c’est servi !

14C

Mais attends, je ne t’avais pas parlé du Tarn au début ?

L’article est loin d’être fini ! Pour le plaisir de chacun

C'est là - Dans le sud, le midi, en bas, comme tu veux !
C’est là – Dans le sud, le midi, en bas, comme tu veux !

Nous étions invités pour le cours de cuisine mais aussi pour rencontrer des producteurs locaux venant du département du Tarn dans la région du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

6 producteurs tarnais tournés vers l’international.

La croissance de leur entreprise ne leur suffit plus, ils veulent se lancer à l’international. En organisant cet événement à Bruxelles, la Chambre de Commerce et de l’Industrie d’Albi (la préfecture du Tarn) leur a donné la chance de rencontrer des distributeurs belges. Nous les avons interrogés avant de cuisiner leurs produits à l’atelier cuisine.

Né dans la bassine à lait

Calepin en main et dictaphone allumé, on est paré…
Premier stand : C’est Segalafrom ou les fromages de chèvre provenant des pâturages du Segala. C’est une entreprise familiale qui fabrique plus d’une vingtaine de variétés de fromage de chèvre depuis plus de 25 ans. Le représentant nous explique que toutes les sortes de fromage peuvent être catégorisées en 3 familles (du plus humide au plus sec) :
Les lactides (fromages frais), Les pâtes môles (camembert), Les pâtes pressées.
Il nous démystifie l’univers du fromage, il est passionné. À travers ses paroles, on ressent le savoir-faire de la maison. Nous aimons les produits vivants qui changent en fonction des saisons. La chèvre ne fait pas le même lait du 1er janvier au 31 décembre.
En fait le représentant n’est autre que le fils qui a repris l’activité de ses parents. C’est normal pour lui, il est né dans la bassine à lait.
STOP ! Une parole de plus et je dévore tous ses fromages !

via GIPHY

4C

Question pour un champion
Indice en bas de ton écran : Couque

via GIPHY

Le stand suivant, tu vas devoir le deviner avec un petit test de culture Food. Tu prends la main ? D’accord, c’est parti…
Si je te parle de navettes albigeoises, d’oreillettes et de croquants occitans ou encore des croquants de Cordes… Tu me réponds… … Oui ? … Oui ? … La maison Gruyère Bruyère (anciennement Sudbiscuits) bien sûr !
L’histoire a commencé en 1964 avec le grand-père, M. Roger Bruyère.
Pour remplir le ventre de la demande locale de biscuits et de gâteaux, il fonde Sudbiscuits.
Il fabriquait alors des croquants occitans, des fouaces, madeleines et autres gâteaux.
Au fil du temps, il va être rejoint par son fils, Christian Bruyère, et puis par ses 2 petites filles. Ils vont chacun être un tournant dans la Biscuiterie artisanale.
Christian va élargir la gamme de biscuit et les 2 filles, Laure et Léa, vont développer l’activité à l’international (Belgique, Suisse, Allemagne, Chine, Etats-Unis…).
En 2009, elles modernisent le nom et font honneur à leur famille en donnant à la Maison leur nom patronymique.
C’était Just Good Food pour la Maison Bruyère et le biscuit dans tous ses états.

5C

Après avoir dégusté du fromage de chèvre, des biscuits, place maintenant au foie gras. Délicieux le mélange tu me diras…

via GIPHY

Non ce ne sont pas des salades

Et bien tu sais quoi, je vais te dire un secret mais ne le dis à personne !
Je déteste le foie gras ! Pourtant j’essaie de faire des efforts mais non ça ne passe pas. J’imagine déjà mes mimiques quand je vais devoir en déguster…
Mon heure est arrivée, nous sommes devant le stand de Baron de Roquette-Buisson ! Oui oui Baron de Roquette-Buisson, je n’ai jamais été aussi sérieux de toute ma vie.
Verdict de la dégustation ? Après ce petit cours d’histoire « Pierre ? Présent… Pierre ? Présent… Pierre ? Pierre ?… »

Mais qui est ce Pierre qui ne répond pas à l’appel ?

C’est l’ancêtre de la famille Roquette-Buisson ! Ah oui tout de même et… Et il a fait sa première apparition au Moyen-Age. Il a été nommé Roquette car (non il n’y avait pas encore ce genre d’arme à l’époque) il était très fort.
Quelques générations plus tard, François de Roquette, seigneur de Magrens, va épouser Jeanne de Buisson en 1623.
En 1726… Alors que… Non ça va, je vais quand même t’épargner la suite de l’histoire. Par contre s’il y a bien une date qui est importante c’est 1974. C’est cette année-là qu’un des enfants de la lignée, Louis-Charles de Roquette-Buisson va hériter d’une porcherie de plus de 1500 porcs. Enfin on y arrive au foie gras !
Après plus de 20 ans d’expérience en tant qu’agriculteur et éleveur, Louis-Charles ne voulait pas voir disparaitre les secrets culinaires de son terroir. Il créa alors la conserverie Baron de Roquette. De 1985 à nos jours, la conserverie va se développer et voir sa notoriété régionale grandir.
Une petite note pour la fin : Malgré que Louis-Charles nous ait quitté, son souhait le plus cher, qui était la continuité du savoir-faire de la région, a été réalisé.
Personnellement, je ne peux que remercier Louis-Charles et ses descendances pour m’avoir fait enfin aimer mon premier foie gras… OUI J’AI AIMÉ !! (Et j’en ai même repris).

6C

Nous sommes rassasiés… Mais la suite va vous mettre le vin à la bouche !

Tu vas être immortel

Le domaine de Saint-Guilhem est le plus petit vignoble du Sud-Ouest qui possède l’AOC (Appellation d’origine contrôlée) avec ses 7 ha. Ses 3 vins rouges et son rosé sont atypiques et de caractères tout comme l’est Philippe Laduguie, le propriétaire récoltant des terres ! Fier de lui, il nous aborde avec ce mot : « Procyanidine ». Nous ne sommes pas sûrs de comprendre… Pourtant on n’a pas encore bu. Vous êtes sûrs que ça se boit ? Évidemment et c’est même bénéfique pour la santé. Nous sommes tout ouïe…
Un certain Roger Corder, professeur à l’Université Queen Mary à Londres, a découvert lors d’un de ses travaux, qui consistait à analyser le plus de vin du monde entier, un taux de procyanidines très élevé dans l’un des vins de Philippe (Renaissance, cuvée 2006).
C’est le taux le plus haut jamais observé (2443 mg/L).
Mais tu ne sais toujours pas ce que sont les « procyanidines » : ce sont des tanins condensés formés par des unités flavaniques de type catéchol et épicatéchol.
Bon d’accord, tu ne comprends toujours rien…
Pas grave, fais nous confiance, c’est bon pour TA santé.

8C

Si l’immortalité ne te suffit pas

D’accord j’ai dit que tu pouvais boire du vin mais il y a des limites !
N’oublie pas que tu bois des vins d’exception.
Quoi ? Tu as la tête qui tourne ? Tu as l’impression de passer dans le Triangle des Bermudes ?
Reprends-toi ! Nous t’emmenons à présent dans un autre triangle : Le Triangle d’Or Le Château Les Vignals s’y situe, entre Albi, Gaillac et Cordes-sur-ciel.

(Allooo papa tango charlie…. Voilà tu l’as en tête…)

Si t’hésites encore pour la destination de tes vacances cet été, je te conseille cette région. Gaillac est l’une des premières régions viticoles de France. L’appellation Gaillac est riche de cépages aux arômes surprenants (Le Braucol, Le Duras, La Muscadelle,…).
C’est dans ce paysage magnifique qu’Olivier Jean, Vigneron indépendant, élabore des vins avec une forte personnalité, jouant avec les cépages pour offrir de l’équilibre, du relief et des arômes sublimés.
Que dirais tu d’un petit AOC Gaillac TRADITION ROUGE médaillé d’Or au Concours International Gilbert & Gaillard 2015 pour accompagner un magret aux airelles.

9C

Oui ? J’avais pourtant dit que je ne pouvais plus rien avaler…

Qui est Georgette ?

ggAlain Ducasse, Hélène Darroze, Franck Putelat, Gilles Goujon, Franck Rénimel, Don Pérignon. Mais qui sont tous ces gens ? Qu’ont-ils en commun à part le fait d’être cités sur la même ligne ? Ce sont tous des grands chefs cuisiniers mais encore ? Ils ont tous une Georgette !
Quoi ?! Ils sont tous cousins, cousines ? Sacré famille…
Sauf si leur grand-mère est aussi innovante que ce qui suit, ça ne doit pas être ça.

via GIPHY – Mamy Georgette, mais ce n’est pas elle.

Mi-cuillère, mi-fourchette, ce couvert a été mis au point par un ichnologue (paléontologue spécialisé dans l’étude des empreintes et traces fossiles) lors d’une expédition dans le grand nord canadien. Initialement, Jean-Louis Orengo voulait alléger son traineau. Seul moyen, se débarrasser de ses couverts. Il va alors réfléchir à un système innovant et c’est comme ça que va naître, après de longues recherches et développement, GEORGETTE.

En plus d’être à la fois une cuillère et une fourchette, Georgette est aussi un couteau avec un bord tranchant. Nous l’avons testé et sans savoir le comment du pourquoi, une fois dans la bouche, ça ne coupe plus… Incroyable !

Les chefs étoilés de Paris à New-York adorent et nous aussi.

La Georgette bousculera t’elle la sainte trinité couteau-fourchette-cuillère qui règne rituellement sur nos nappes occidentales ? Ce n’est pas impossible.

7C

Tu as aimé ce premier dossier ? On en feras d’autres, partage-le !