Diner in the sky 2016 fait tout par 10

238
Diner in the sky 2016 Bruxelles Just Good Food Magazine

J’me voyais déjà, en haut d’la nacelle, en dix fois plus haut que n’importe qui mon vertige s’étalait. J’me voyais déjà, adulée et pauvre, prenant mes selfies à 45 mètres de haut.

Si tu connais le concept et que tu es très large dans tes fins de mois, tu pourras t’offrir une expérience gastronomique à plusieurs mètres du sol. Depuis 10 ans, une société Belge d’événements et une agence de communication spécialisée organisent ça : une plateforme suspendue à 45 mètres du sol, un chef étoilé, 22 invités et une grue.

via GIPHY

10×10

C’est donc les dix ans du concept et ils font tout par 10, pour marquer le coup : 10 chefs sur 10 nacelles devant l’Atomium pour 10€. Entre le 1er juin et le 5 juin, Yves Mattagne, Lionel Rigolet, Pascal Devalkeneer, David Martin, Giovanni Bruno, Bart De Pooter, Luigi Ciceriello, Viki Geunes, Filip Claeys et Wout Bru tutoieront les nuages et les fourneaux pour faire vivre une expérience gastronomique de fou fou à leurs 220 invités. Les Jeunes Talents Belges de San Pellegrino participeront aussi à l’aventure en tant qu’assistant.e.s, une très belle expérience. Seule ombre au tableau : Les chefs sont tous les hommes, aucune cheffe n’est présente sur la nacelle. On ignore la raison, mais ce serait bien d’avoir quelques cheffes dans l’aventure, histoire d’équilibrer un peu, car nous avons des talents féminins en Belgique qui ne sont pas assez mis en avant. Rétablissons l’équilibre dans cet article : Stéphanie Thunus, Ann De Roy, Lisa Calcus, Yanaika Skryzyszkowiak, Ingrid Neven, Sofie Dumont, Arabelle Meirlaen, Annie Smet, Viviane Verheyen, Catherine Cornu et encore d’autres font partie de la liste Lady Chef, mais aucune n’est dans le ciel de Bruxelles, ce qui est bien dommage. Sauf si elle a le vertige, Isabelle Arpin aurait été parfaite également à ce poste.

Dîner in the Sky Yves Mattagne Just Good Food Magazine

Un concept Belge qui s’exporte

C’était la bonne idée qui a permis à la société qui l’organise de se rendre dans 55 pays. Dont récemment la Malaisie, le Vietnam ou le Guatemala. Et bientôt au Pérou, à Malte et en Thaïlande. Des lieux de rêve comme Le Strip de Las Vegas, la baie de Sydney, le Champ de Mars, la marina de Monaco, la cité des Dieux de Teotihuacan, la médina de Marrakech… ah, on sent déjà les vacances rien qu’avec tous ces noms.

via GIPHY – Un menu pour craquer ton slip

Un budget qui fait mal

Si tu veux t’offrir une place au soleil au sommet, craque ton porte-monnaie : 250 € le menu, même s’il est exceptionnel, on se doute bien que ce prix est dû à l’infrastructure nécessaire pour faire voler les nacelles.

Bruxelles sous les projecteurs

Avec un événement pareil, Bruxelles reprend des plumes après les événements tragiques du 22 mars qui touche le secteur Horeca déjà mis à mal par la baisse de fréquentation et les mesures de crise. Avec Dîner in The Sky, la capitale renoue avec la gastronomie et la presse. J’ai bien envie que ces grues portent notre gastronomie, derrière elle, ce sont des centaines d’emplois et de producteurs, artisans et passionnés qui vivent de ces tables renommées.

Version régionale

Ce n’est pas tout, près de chez toi, il se peut qu’une nacelle arrive dans un lieu connu. Dans le Hainaut, ce sera le PASS de Frameries, le Parc d’Aventures Scientifique qui accueillera la joyeuse bande pour un moment suspendu (j’adore les jeux de mots, si tu savais…). Ici l’événement est un peu plus accessible : Version nacelle au même prix et version au sol à 150 €, avec concerts et spectacles.

L’événement

Ce sera du 1er au 5 juin, à Bruxelles et toutes les infos se trouvent ici http://www.dinnerinthesky.be/fr/