Croc City : Tiffany’s Diner

371

Toc Toc Toc… Entre, allez viens je t’emmène dans une certaine Delorean du Doc Brown. Date affichée 18-03-53. Accroche-toi à ton siège, on démarre. Nous arrivons dans une petite rue un peu perdues, sans doute à cause du voyage. Nous poussons la porte d’un petit commerce local. Et Waouh, Elvis qui passe sur le Jukebox, Happy Days sur la télé. Nous voulions simplement demander notre chemin et nous nous trouvons sur une banquette confortable, en train de siroter un authentique milk-shake des années 50. Derrière le comptoir, une charmante pin-up nous propose du café. Le rose, le bleu, les burgers, les plaques émaillées : tout est vrai. Pince-moi MacFly, je rêve ! Aie… Je te présente le Tiffany’s Diner.

Dîner et USA, la story

La story parce que ça fait plus américain… Okkay. Si tu croyais que le food truc était l’invention du moment, que c’était trop cool parce que c’était du jamais vu. Fake ! C’est même l’origine des diners. En 1873 (plus de 140 ans quand même !) un ouvrier de Rhode Island (le plus petit état des USA) se dit que ce serait vraiment un bon moyen de gagner sa vie que de vendre de la nourriture aux travailleurs de nuit. Une roulotte, un cheval et le business est en selle (oui, je sais…). Comme toute innovation, les horaires dérangent la ville, car ça se propage un peu partout. Une loi définit que les cantines mobiles ne peuvent plus ouvrir toute la nuit. Business is Business, la loi est contournée : les caravanes deviennent semi-fixes, avec aménagements autour : Le Dîner est né !
Allez, mets-toi dans l’ambiance !

 

Tiphanie Van Bever et Kévin Formica

Just Good Food Magazine Culinaire Belge Tiffany's Diner Manage Fayt lez manage Je te présente un jeune couple pétillant et rempli d’ambition, de rêve et de volonté. Ils ont ouvert Tiphany’s Diner du côté de Fayt-lez-Manage. Le rêve américain, l’envie de travailler ensemble, de proposer de bonnes choses. Il y’a tellement d’endroits qui ont le décor, mais pas la pointure. Tiphanie c’est la spécialiste des pâtisseries, elle a troqué son diplôme d’architecte d’intérieur contre celui pour faire des cookies, c’est pour ça la bonne odeur de beurre de cacahuètes alors que nous sommes là. Kévin lui, a transformé son activité d’infographie en cuisine. Par les pouvoirs combinés, les préparations sont à la hauteur, et le café toujours à volonté (authenticité dîner oblige).

via GIPHY

 

Un tout petit lieu pour le moment

Just Good Food Magazine Culinaire Belge Tiffany's Diner Manage Fayt lez manage Si tu vas leur rendre visite; tu aurais tort de t’en priver, l’endroit est tout petit. Ce qu’ils préparent est authentique, c’est parfois difficile de trouver certains produits typiquement américains, ils ne lâchent jamais l’affaire. 2 ans de recherche pour acheter le pain burger comme aux USA, ce n’est pas rien. Mais pourquoi est-ce si petit ? C’est un lieu de poche pour le moment, mais avec le décor, les néons, la musique et les bonnes préparations. Quand ils se sont lancés, ils ont acheté un beau bâtiment, commandé tout le matériel, crée le site et les flyers. Tout était prêt pour faire tourner le Diner.

Une histoire Belge

Just Good Food Magazine Culinaire Belge Tiffany's Diner Manage Fayt lez manage Malheureusement, un locataire occupe les lieux… la tuile. Pas de bail, pas d’état des lieux, une personne décidée à rester là malgré leur demande et leur accord. Voilà le projet de Diner mis à mal : quand tu es indépendant, l’état se fiche de tout ça, les cotisations, les taxes et les frais, il faut quand même les payer. Et les procédures en cours coûtent du temps et de l’argent. Par contre, Kévin et Tiphanie ne manquent pas d’idée et ne se laissent pas démonter pour si peu ! Ils rebondissent et ouvrent quand même ! A quelques mètres de là, dans une petite pièce. Alors je te conseille de leur rendre visite, d’en parler autour de toi, d’aller chercher ton sandwich, ton burger et les pâtisseries du Tiffany’s. On te promet que ça vaut le détour, et tu n’y trouveras pas de meilleur milkshake. Le mieux c’est de les soutenir.

 

Le Dîner, icône US des années 50

Just Good Food Magazine Culinaire Belge Tiffany's Diner Manage Fayt lez manage Après 1945, les dîners évoluent, couleurs, néons, formica (pas Kévin du coup, la matière donc), Inox, Rose bonbon. Les séries et films des années 50 et 60 les rendront populaires dans le monde entier. Aux USA ils sont généralement situés dans des lieux de passage, sur les autoroutes, ils proposent une cuisine simple et populaire. Avec les bars et les night-clubs, ce sont des lieux très fréquentés la nuit. Chaque région propose des spécialités issues de la cuisine locale et de l’immigration. Les prix sont généralement accessibles, autour des 10 dollars.

Just Good Food Magazine Culinaire Belge Tiffany's Diner Manage Fayt lez manage C’est un croc city

Il est dans notre rubrique Croc City car tout ce que tu y trouveras est poussé par la passion de Tiphanie et Kévin, les créations pâtissières, les milk-shakes et les burgers. Ça vaut le détour. C’est beau et bien fait. Voilà ce qu’ils nous ont raconté :

Just Good Food : Comment a commencé l’histoire de Tiffany’s
Kévin : Oh ça a commencé il y’a bien longtemps, on était à l’école ensemble et on parlait de faire quelque chose, un rêve irréalisable. Il y’a deux ans, on s’est mis a faire les choses.
Tiphanie : C’est par des discussions où on refaisait le monde. On se disait que c’était génial dans les films américains. Dès qu’il y’a une scène, ça se passe dans un dîner. On a commencé comme ça.

Just Good Food : Qu’est-ce que la magie d’un Dîner
Kévin : Le café à volonté, les banquettes, les chromes, les gens de passage de tous les horizons. Ici c’est aussi la clientèle de la région.
Tiphanie : Ici on est dans les années 50, pour moi c’est ça la magie, les pinups, les pois, les noeuds dans les cheveux. Si je pouvais m’habiller toujours comme ça ce serait génial.

Just Good Food : Et votre produit américain préféré ?
Kévin : Si c’était un dessert, le cheesecake. Mais le plat américain je dirais le burger même si y’a plein d’autres plats.
Tiphanie : Je dirais le beurre de cacahuètes, je ne sais pas si je le déteste ou si je l’aime. C’est très calorique, mais je ne sais pas m’empêcher.

Just Good Food Magazine Culinaire Belge Tiffany's Diner Manage Fayt lez manage Just Good Food : Vous avez déjà visité les USA ?
Kévin : On a été a New-York il y’a pas longtemps. Ce qui m’a le plus surpris, c’est que c’était comme je l’avais imaginé. C’est vraiment la ville qui va à cent à l’heure.
Tiphanie : Oui, il n’y a pas longtemps pour notre voyage de noce. On a visité les Diners et la ville, on ne voulait pas faire que le touristique, pour s’imprégner de la vie là-bas. Ce qui m’a le plus impressionné à New-York c’est le calme dans les rues, on penserait que non, mais les voitures sont silencieuses, sauf les klaxons qui ne s’arrêtent pas.

Just Good Food : Quelle est la spécialité du Tiffany’s ?
Kévin : Juste pour vanter le produit, le Tiffany’s Burger Black Angus.
Tiphanie : Les pâtisseries faites maison. Ça fait beaucoup revenir les gens. Les burgers aussi, mais les cookies au beurre de cacahuète, tout le monde en raffole.

Tiffany’s Diner

Rue Théophile Massart, 10C – 7170 FAYT-LEZ-MANAGE (L’adresse peut changer du coup, regarde le site)
www.tiffanys-diner.be – 064/36.98.29

En semaine : 7h – 15h + Vendredi 7h-15h et 17h-21h + Samedi 10h-18 (Dimanche fermé)