Sampuru, l’art de reproduire la nourriture

Au Japon, de nombreuses boutiques et snacks te proposent une vitrine d’aliments qui sont en réalité des faux, des reproductions parfaites de nourriture pour que toi, client, sache ce que tu vas avoir dans ton plat.

La reproduction est fidèle à l’originale, autant dans la quantité que dans les éléments composant l’assiette, et c’est un artiste qui crée ces faux aliments.

Un budget

Les Sampuru sont crées par des sociétés qui gardent jalousement leurs secrets. Fabriqués sur mesure pour chaque restaurant, la création représente plus d’un million de yens soit 7870 € le menu complet, qu’il faut changer quand la carte évolue.

Au départ, c’était réalisé en cire, aujourd’hui ce sont des résines et des plastiques.
L’origine de cette tradition moderne reste floue, mais beaucoup de restaurants proposent cette « doublure » dans une vitrine, avec le prix du plat.

Food_samples_1 sampuru-restaurant-japon-faux-menu-06

Avec la cire, c’est tout aussi beau