Burger King arrive en Belgique : la fin de l’enseigne nationale Quick

302

Mac Donald’s, Quick, Burger King, KFC, autant de marques rattachées à la fois à la gourmandise et aux clichés de la malbouffe. Stop, je m’arrête tout de suite, ce n’est pas plus mauvais de manger dans un fast-food que d’aller à la baraque à frites, c’est juste une question de dose, de quantité et de fréquence. Et je ne suis pas là pour (re)lancer le débat, mais pour annoncer la fin d’une ère dans l’image internationale Belge. Quick, c’est fini.

Le premier fast-food en Europe était Belge

En 1968, Maurice Cauwe, président de GB (les magasins) et Jacques Dopchie, son second, pensent que le principe des fast-food serait applicable chez nous. Y’a pas de raison, on vend des burgers très vite depuis les années 40. 1970, c’est une bonne année pour innover. Peu s’en souviennent, mais l’enseigne Quick s’appelait au début Quick GB et se trouvait juste à côté des supermarchés GB pour fournir à la clientèle quelque chose de nouveau et de curieux sous la forme de burger à emporter. C’était tellement neuf, qu’il a fallu éditer et afficher un mode d’emploi pour que les clients comprennent comment ça marche !

quick-comment-ca-fonctionne-10618478nwnsb_1713

1975 et le centre-ville

A l’époque, les supermarchés en périphérie étaient rares, il fallait se rendre dans le centre ville pour aller faire du shopping, c’est pour ça que Quick rompt alors avec le modèle américain et file a Bruxelles, Gand, Liège et Anvers : succès immédiat.

Au Québec, le happy meal de Macdo s’appelle le « Le Joyeux festin »

1981 Drive-in

Le Drive-in c’est commander son plat sans sortir de sa voiture ! Même si le micro du parlophone s’est grandement amélioré, c’est aussi un import américain. Aux débuts du burger, on servait les clients directement dans leur voiture, mais comme ça prenait beaucoup de temps, cette pratique a disparu, sauf dans les lieux rétros. En 1981, le « Drive Through » qui veut dire « Conduit à travers » est rebaptisé « Drive In » « Conduit Dedans » parce que le premier ça aurait fait Sunlichte, enfin le savon Sunlight, que tout le monde prononce Sunliccchte. On aurait eu un truc du style « Drive Toroughee » « Drive Trouee » Enfin, quelque chose de barbare !

via GIPHY

1983 : La salade

Pas dans le burger ! En plat ! Jusque là, les légumes n’étaient qu’une ombre, un mythe, une licorne, mais tout change en cette année, l’innovation majeure de Quick : la salade ! Et en 1988 : L’eau minérale ! Et en 1992 : Une salade de fruit ! Et en 1998 : Un yaourt ! On n’arrête pas le progrès chez Quick, c’est fou. Les années Fast-Food s’éloignent et ces enseignes doivent répondre à la demande qui souhaite une nourriture plus équilibrée et fraîche, les nombreux scandales ont aussi pesé dans la balance, même s’il existe beaucoup de fausses rumeurs quant aux recettes Quick / MacDo et compagnie.

via GIPHY

1990 : Environnement

Les années 90 verront arriver de nouveaux logos et une politique déchets qui fera disparaître le polystyrène des emballages au profit du carton. Pour le reste, la Magic Box est arrivée depuis 3 ans et veut proposer un menu facile pour les enfants, avec un cadeau et une boisson. Nombreux sont les petits a demander un « Happy Meal » chez Quick et une « Magibox » chez MacDo.

via GIPHY

2004: Santé

Informer le consommateur c’est une loi et une tendance générale qui le veut, penser à sa santé, diminuer le sel, le gras, le sucre présent dans chaque ingrédient, etc. Tous les fastfoods s’y mettent, ce n’est pas qu’une opération de communication, c’est une obligation.

2016 : Burger King

Burger King achète l’ensemble des 101 restaurants du Groupe Bertrand, groupe français qui avait racheté le Belge Quick en 2015. France, Belgique, Luxembourg, place à l’emblématique mythique et jusque-là inaccessible Whopper (il fallait aller à Londres pour pouvoir en commander un) N’oubliez pas de commander une seule frite !