Ceci n’est pas un énième article sur l’affaire Francken et son incapacité à se plier à la décision de la Justice. On peut même le remercier, maintenant il suffit de dire « Je ne reconnais pas votre décision » pour se sortir d’une mauvaise passe. J’y penserai la prochaine fois qu’on essaiera de me coller un PV pour mauvais stationnement ! Je ne reconnais pas votre uniforme ! Parlons plutôt d’un combat de saucisson, tu veux bien ?

Baston de gros saucissons

Tu es bien sur Just Good Food et pas sur PornHub, rassure-toi (les blagues douteuses rhooo, tu sais la cagnotte du lotto n’est toujours pas tombée.) Mais il y’a du fight au pays du saucisson, surtout du saucissons d’Ardenne. Oui parce que le petit à reçu tout récemment son IGP… Et les entreprises qui le fabriquent ailleurs ne sont pas contentent, non non. On voudrait les prendre le salami dans le sac qu’il n’est pas très Ardennais celui-là !

L’IGP c’est Indication géographique protégée octroyée par un conseil européen qui analyse le dossier à la loupe : Cahier de charge sur la méthode de fabrication, protection de l’appellation. Voilà 17 ans que Flamands et Wallons se battent avec leurs saucissons. 80% de la production, d’après la DH, est actuellement l’oeuvre d’entreprises flamandes et est fabriqué à partir de porc belge. Mais le vrai saucisson d’Ardenne, l’ancien, la vraie recette qui est si particulière n’a pas grand-chose à voir ! Fini de dire d’Ardenne quand il ne l’est pas ! Et même si y’a eu Michel, il n’y a pas eu de Jackynekke d’Ardenne pour imposer le contraire, l’IGP c’est l’IGP, on ne peut pas y couper.

Pas content !

Sur deRedactie.be on peut lire que Willy Naessen, un producteur flamand ne possédant pas d’atelier en Ardenne, n’est pas content. Il veut même rebaptiser son produit « Saucisson d’Ardennes Flamandes » en gardant la recette.

« Cette décision n’est pas logique, car le saucisson réalisé en Wallonie et en Flandre est fait de viande de porc belge. Avec de la viande maigre, de la viande grasse et des épices ajoutées. Il faut donc trouver les bonnes épices, pour obtenir le goût spécifique du saucisson d’Ardenne. Pourquoi faut-il donc faire une différence ? Ce sont les mêmes porcs et les mêmes produits qui sont utilisés, que le saucisson soit produit en Wallonie ou en Flandre ».

Les arguments contre qui sont avancés viennent du fait qu’ils disent que c’est une recette, comme la Rosette de Lyon par exemple. Mais ici, le collier d’Ardenne, la pipe d’Ardenne et le saucisson d’Ardenne, c’est niet ! Le faire ailleurs (pas celui des métaux, le saucisson !), par question.

via GIPHY

Bien entendu, le saucisson d’Ardenne est un savoir local, perpétué depuis des dizaines d’années de manière traditionnelle, artisanale ou semi-artisanale, voire même industrielle. Mais certainement pas un produit dont on fait n’importe quoi et n’importe comment. Je pense que notre brave monsieur Naessen aura vite fait de créer un atelier en Ardenne pour profiter lui aussi de l’IGP. À moins que le cahier de charge n’arrange pas son prix de vente, mais ça ne je le sais pas, je préfère le saucisson bien fait qui sèche au grenier.

PARTAGER
Article précédentGuide de survie à la préparation du repas de Noël
Prochain articleMémoires d’un Boucher : Episode 6
Bérénice MARTIN
Au début, il y'avait l'informatique, et puis il y'a eu la photo. En associant les deux et Charlie, elle a shooté et croqué de nombreux produits, et ça continue encore. Son super pouvoir : inventer pour rendre les photos encore plus folles et installer un Wordpress après une douche qui à donné l'idée du magazine. La technique c'est elle, et quand ça plante, c'est elle aussi.