Legumes Fruit marqués au laser

Enfin, tatouage est un bien grand mot dans ce cas. Pas d’aiguille, pas d’encre, mais plutôt un laser. C’est une technique que l’on appelle branding. Explications…

Legumes Fruit marqués au laser

Qu’est-ce que c’est ?

Avec un laser, on va brûler la couche superficielle du fruit ou du légume de manière à pouvoir dessiner finement sur celui-ci. Le but premier est l’environnement, car un fruit ou légume marqué n’a plus besoin d’emballage (ou de suremballage) pour passer à la caisse de ton supermarché.

via GIPHY

Et dans un deuxième temps, c’est économique : ton magasin pourra baisser ses coûts. Imagine un million d’emballages plastiques à 1 centime ça chiffre vite. Reste à voir si le prix de vente sera diminué suite à cette nouvelle économie.

En Belgique

En Belgique, c’est Delhaize qui commence cette technique pour les fruits et légumes bios dont la peau ne se mange pas. Pas parce que c’est « dangereux » mais pour ne pas effrayer les consommateurs. Et ils font l’éloge de cette technique :

« Cette technologie ne présente que des avantages, se félicite Delhaize dans un communiqué. Pas de colle, d’encre, de papier, de liquide ou toute autre matière; une consommation d’énergie minimale pour apposer ce logo; plus d’étiquette qui se décolle des fruits et des légumes. »

On n’arrête pas le progrès. Cela va-t-il altérer le goût des aliments ? D’après eux non, car c’est juste la peau superficielle qui est marquée. À quand de jolis dessins sur nos fruits et légumes ?