Je vais te raconter l’histoire d’une aventure culinaire improvisée en quelques jours avec le Club de la Presse et Just Good Food et c’était vraiment chouette. Petite histoire d’un moment de partage.

On t’en avait parlé il y’a peu, la télévision locale Ma Télé (Dinant / Namur) organisait un événement particulier autour des nouveaux médias : un mix télé, Internet et Réseaux sociaux. L’Auberge espagnole « Tous à table » fut lancée ! Réunir le plus de personnes autour d’une table, c’est facile. Il suffit de dire que la bouffe est bonne et gratuite, hop, une horde d’affamés accourent et dévalisent le buffet avant même le verre de bienvenue, sans même un bonjour et repartent aussi sec.

Coucou c’est moi !

Mais dans l’idée de Ma Télé, le partage a une place centrale : Ramène un plat pour 4 et ta poire (ta pomme ou ta tête c’est comme tu veux). Le partage de nourriture fera le reste. Le moment est riche par rapport à n’importe quelle rencontre crispée où l’on reste (moi la première) dans son coin sans oser parler aux gens, se regardant froidement et avec la crainte de déranger, laissant la parole aux extravertis et poussant les introvertis à raser les murs (en se rapprochant des portes et tout !) Pas de ça ici ! Pourquoi ? Parce que la nourriture est un vecteur de partage et de conversation. Tu ne sais pas de quoi parler ? Parle de la bouffe ! Tu ne sais pas comment aborder quelqu’un ? Parle de la bouffe. Tu n’as vraiment pas envie de parler ? Et bien tu peux passer un plat ou servir un verre. Comme chaque personne a préparé un truc, c’est l’occasion de présenter un plat, de complimenter ou de demander une recette.

Le club de la quoi ? La presse ! :
Le Club de la Presse est par définition une maison ouverte à tous, à tous ceux qui
veulent communiquer vers les médias ou mieux comprendre leur fonctionnement. A l’origine du Club de la Presse, il n’y avait pas ou très peu d’espaces privilégiés pour rencontrer le monde des journalistes. Si le monde de la communication a évolué et utilise les nouvelles technologies virtuelles pour « faire savoir », notre club reste, en toute modestie, l’endroit où tout un chacun peut présenter son projet, donner son avis, s’exprimer librement ! Le Club de la Presse du Hainaut-Mons est donc accessible de façon non exhaustive : aux citoyens, aux groupes de citoyens, au monde associatif , culturel, sportif, au monde politique, aux institutions, au monde économique, social, syndical,… Voir le site
Ce n’est donc pas un club où l’on fume la pipe en buvant un Whisky, en lisant le journal et en riant du dernier ‘birdie’ au Golf, mais une vraie maison. D’une autre coté, personne ne te presse, mais tu y trouveras probablement du jus de pomme, du cidre et du vin, entre autre. Le mieux c’est de ramener ta pomme, cette description n’est pas exhaustive !

Notre Auberge

Grâce au Club de la Presse de Mons, Sophie et Manu ont investit le bar du 106 de Mons, un lieu lumineux et très design, avec un grand plan de travail central. Plus de 15 personnes ont apporté un plat pour 4, soit potentiellement 60 portions à grignoter, et assez pour rassasier tout le monde, même les quelques personnes arrivées là par hasard. Coût de l’opération : 0 € Bénéfice : Très riche en paroles et en échange.

via GIPHY

« Faudra refaire ça plus souvent »

C’est la phrase la plus entendue parmi les invités ! Sucré, Salé, Sandwiches, Tartes, Pommes de Terres à l’Espagnole, Salade d’Oranges, Salade de Mangue / Avocat / Épinards, Houmous, Salsa, Salade de Chicons aux Sardines, Salade de Lentilles, Petits choux Banane Chocolat, Soupe Maison. Il y’en avait pour tout le monde.

Et voilà Nath et son verre de thé, préparé par Carine Amery

Ce qu’on va améliorer

On a décidé de renouveler l’opération a chaque changement de saison en améliorant la communication pour ajouter encore quelques personnes. On n’avait pas prévu de papier ou de boites pour que chaque personne puisse emporter les restes, car il restait une petite quantité de choses encore très bonnes et notre objectif est de ne pas jeter. On a trouvé une solution : Donner le reste à Léon, le concierge très sympathique qui a participé lui aussi à l’Auberge avec de très bons plats.

via GIPHY

On peut dire que cette expérience à été un très bon moment pour récréer le premier réseau social du monde : le partage de nourriture et de moments d’échange. Je n’ai entendu aucun commentaire en live, pas de notification ni de « file ton snap ! » Mais que des likes et des cœurs sur place ! Avec des gens, tous réunis pour de vrai, qui que nous soyons.

Tu veux venir ? Viens, abonne-toi à la newsletter, on t’invite à la prochaine !